A quoi cela sert-il de voter Sgen-CFDT ?

Elections aux Capa des personnels enseignants, CPE et PsyEN : à quoi cela sert-il de voter Sgen-CFDT ?

A quoi sert une Capa ?

Pour certaines organisations syndicales, la Capa sert surtout à faire des déclarations préliminaires. Pour d'autres, il s'agit de faire passer ses adhérents avant les autres ...

Pour les élus du Sgen-CFDT, siéger en Capa, c'est vérifier qu'individuellement chacun obtienne ce à quoi il a droit, et c'est aussi défendre des valeurs : l'équité et la transparence.

Les Capa sont les commissions où est décidé tout ce qui concerne la carrière individuelle : passage d'échelon, passage à la hors-classe ou à la classe exceptionnelle, contestation des appréciations des rendez-vous de carrière, congés formation, postes adaptés, liste d'aptitude et, le plus gros du travail, les mutations. Et parfois aussi (rarement), elle se réunit pour un conseil de discipline.

Pour chaque domaine, des règles sont définies, en concertation avec les élus, qui en surveillent ensuite l'application, en particulier lors des nombreux groupes de travail qui précèdent les réunions plénières.

Le bilan des élus du Sgen-CFDT

Nos élus ont activement participé aux travaux des Capa. Nous avons défendu l'équité entre les collègues et la transparence dans l'application des règles. Pour  définir ces dernières, nous avons mis en avant la prise en compte des contraintes familiales (conjoint, enfants) pour les mutations par exemple, ou l'arrivée prévue à la retraite pour les promotions à la hors-classe et à la classe exceptionnelle.

Nous avons conseillé tous les personnels qui nous le demandaient, adhérents ou pas. Nous avons régulièrement informé l'ensemble des personnels des règles et de leurs changements, car nous sommes les élus de tous les personnels, pas seulement de nos adhérents (par exemple la hors-classe, les passages d’échelon, les mutations).

Nous ne nous limitons pas non plus à envoyer les résultats aux promus après les Capa. Certes, il est toujours agréable d'annoncer une bonne nouvelle, mais il est surtout important d'avoir aidé en amont chacun à bénéficier de tous ses droits à la promotion

Ce que revendique maintenant le SGEN-CFDT

Si le PPCR a amené une plus grande équité entre les collègues, il reste à en corriger les défauts.

L'évaluation des personnels doit être positive, prendre en compte l'engagement et être tournée vers l'avenir et l'amélioration, et non pas sanctionner le passé. Elle doit être totalement déconnectée de l'avancement. Les discordances relevées l'année dernière entre les évaluations des inspecteurs et des chefs d'établissement d'un côté, et de l'autre côté les appréciations données par le recteur en vue de la hors-classe, ont entraîné de la frustration et du découragement chez nombre de collègues.

L'engagement doit être mieux reconnu par un assouplissement des critères d'accès à la classe exceptionnelle. Trop limités, ils entrainent dans l'académie une incapacité à remplir les places dans certains corps ! Ainsi les formateurs doivent voir leur travail reconnu en-dehors du Caffa, et pour l'enseignement en BTS et à l'université on doit pouvoir prendre en compte tous les services réellement effectués

Les possibilités de formation doivent être plus importantes et variées. Il faut parfois jusqu'à 6 demandes pour obtenir un congé formation ! Changer de voie professionnelle est encore trop souvent le parcours du combattant, faute de processus clair et balisé construit par l'administration. L’égalité hommes-femmes, même si elle a fait des progrès, reste à améliorer et il faut constamment surveiller sa réalité.

Voter pour le SGEN-CFDT, c'est donner la possibilité à ses élus de continuer à mettre en oeuvre leurs valeurs d'équité et de transparence, au bénéfice de tous les personnels.