Attention à la procédure d’extension !

Coupe.balisteLes personnels stagiaires doivent obligatoirement être affectés à la rentrée prochaine. Aussi, si aucun des voeux  formulés au mouvement inter n'a pu être obtenu, l'administration cherche une académie selon un barème disponible dans l'annexe III de la circulaire sur les mutations. Le voeu de référence est le premier voeu.

Ce qui est très important, c'est que le barème retenu pour cette extension est le plus petit de la liste de voeux !

De plus, ce barème ne peut pas comporter les bonifications attachées à un voeu spécifique :
- bonifications pour la Corse, les DOM et Mayotte;
- les 50 points stagiaire ;
- les points pour voeu préférentiel ;
- la bonification 0,1 points des stagiaires ;
- les bonifications de 1000 points pour les titulaires en réintégration ou les titulaires fonctionnaires d'un autre corps.

Pour donner un exemple, Tartenpion, jeune stagiaire à Caen, bénéficie d'un rapprochement de conjoint sur l'académie de Caen. Il demande :

Caen 221,3 (avec les 50 points stagiaire)
Rouen 171,2
Rennes 171,2
Nantes 171.2
Orléans-Tours 171,2
Amiens 21
Versailles 21

Cela paraît cohérent, mais en fait il risque de se retrouver à Créteil alors qu'il aurait pu avoir Versailles sans difficultés.

En effet, s'il ne peut avoir ses premiers voeux ni Versailles à cause de son barème ou de sa date de naissance trop récente, son extension se fait à partir de Caen avec 21 points (le plus petit barème de sa liste).
L'ordinateur regardera avec ce barème, dans l'ordre, selon le tableau de l'extension, les académies de Rouen, Versailles, Rennes, Nantes, Paris, Créteil, etc. Il obtiendra donc sans doute Créteil.

Par contre, bien renseigné par le SGEN-CFDT, s'il ne fait que les 5 premiers voeux du tableau ci-dessus,

il part en extension à partir de Caen avec un barème de 171,2 points !

En général, Versailles s'obtient à ce barème sans difficulté !

Cela vaut donc la peine, si l'on risque de partir en extension, de faire attention à avoir le barème maximum !