Cà va être la rentrée

 

Cà va être la rentrée, 

Et il faut vivre avec son temps, l'instant présent . 

Hippipique .... hourrah ! Si

Tous en selle pour les JEM, les Jeux Educatifs Modernes ....

Nous sommes tous, au sein de cette grande confrérie des PMU, Professeurs au Mérite Universel, 

des écoliers prêts à reprendre le collier . 

En piste, donc, pour ces sauts d'obstacles, dans notre grande mission de dressage qui ressemble plus  au cross d'endurance qu'au sprint.... 

Tous les ans remettre le pied à l'étrier, à défaut de le mettre dans le plat, ...cravaches à la main, ce qui n'exclut pas la cravate au cou, ... le mors aux dents et la mort dans l'âme. 

En piste dans l'arène du savoir bridé par les  rênes de l'institution, ....crinière au van pour chevelus et chauvelus, ....torse bombé et bombe sur le crâne , pas celle d'il y a 70 ans, .... aller au pas en évitant de Calais, n'en faire ni trot, ni trop, tenter de temps en temps quelques galops d'essai .... 

Ne pas saboter sa santé pour éviter tout remède de cheval ... 

Faire et savoir-faire, ..ne point trop s'en faire mais  battre le fer quand il est chaud ... On est les maréchals-ferants des cours de récré, ces sortes de carrières où on fait carrière....les lads soignants de la pensée, qui pansons du pansement pour que PISA nous félicite et nous récom-panse  dans le sens du crin, et ça craint ... 

Autant d'écoles, de collèges et  de lycées, tels des haras où les stalles de classes vont à nouveau résonner du foin qu'on y fait et raisonner à tout crin ....la passion harassante ... La passion de l'élevage et du labourage de crâne, pour élever nos pur-sangs du cerveau ou nos poneys d'âne vers l'Olympe de l'autonomie  .... 

Tourner les talons aux vacances pour retrouver le goût de l'étalonnage, à coup de crottins de notes bien étalés dans le temps, .....épreuves éprouvantes que d'apporter des preuves  comme on peut ou comme il en pleut (surtout en Normandie).

Nos paddocks bitumés, durant deux mois encalmés, vont enfin retrouver le bruit des bottes automnales et les couleurs des harnais dorsaux ... Les cortèges de bus, ces vans collectifs parfois surchargés, vont déverser chaque matin ce vent de jeunesse et de folie qui viendra caresser et narguer nos naseaux encore endormis par la nuit .

Bientôt assis sur leurs chaises, calés dans leur starting-boxes,  leur grand steeple-chase ( ou cheese, mais on n'va pas en faire un fromage ), va pouvoir recommencer, pour un tour de piste supplémentaire, une nouvelle chevauchée épique, ch'équin dans son équipe.

Hippipique,... hourrah ! 

Et henni soit-il ....

rentreeJean Saillard