CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 10 janvier 2013 open

Bonjour,

Une bonne résolution (facile à tenir) pour 2013 : adhérer au SGEN !

Carrière :
Les temps partiels (pour ceux qui ne demandent pas de mutation) sont à déposer avant le 11 janvier.
Les demandes de postes adaptés sont à faire avant le vendredi 11 janvier.
Les notes administratives (enseignants, CPE et COP) sont normalement à mettre par le chef d'établissement avant le vendredi 11 janvier. Si vous n'êtes pas d'accord avec la note, voir la procédure de contestation ici (en fin d'article).
Accès à la liste d'aptitude des agrégés : les inscriptions sur Iprof vont se faire du 9 au 31 janvier. La note de service ministérielle vient de paraître.

Titularisation des contractuels : (un peu) seuls et dans l'urgence.
Le ministère a publié très tard les textes réglementaires qui créent les recrutements réservés prévus pour 4 ans. Cependant, les rectorats n'avaient pas été prévenus et rien n'a été anticipé pour aider les collègues à préparer ces épreuves. Le SGEN a alerté le rectorat de Caen : il y aura peut-être une journée de formation, difficilement plus. Comme les épreuves de l'interne sont comparables, ceux qui s'y sont inscrits auront un avantage. Les adhérents du SGEN ont normalement reçu un fichier de conseils détaillés. Nous prévenir si ce n'est pas le cas.
Sur le site du SGEN Basse-Normandie, l'essentiel des textes présentés de façon compréhensible. Une autre version sur le site fédéral, toute aussi intéressante.
L'inscription commence le 15 janvier.

CAPA des ADJAENES
Elle a eu lieu le 6 décembre dernier. Le compte-rendu de nos élues sur ce lien.

Mariage homosexuel : instrumentaliser l'Ecole, quel qu'en soit le prix ?
Pour ou contre le mariage homosexuel : c'est un débat de société, et si la CFDT s'est positionnée pour, avoir une autre position est parfaitement légitime. Cependant ce que font à la foi la hiérarchie de l'enseignement catholique et une partie de la Droite, à savoir instrumentaliser l'Ecole, est parfaitement inacceptable.
Le ministre de l'Education nationale a eu parfaitement raison de recadrer le Secrétariat général de l'enseignement catholique qui, tout en prenant publiquement parti contre le mariage homosexuel, appelle les établissements du privé à organiser des débats "pour permettre à chacun l'exercice d'une liberté éclairée à l'égard des choix envisagés par les pouvoirs publics". De plus, les parents étant invités à y participer, et la seule organisation de parents d'élèves de l'enseignement catholique ayant elle aussi pris parti contre, tous est mis en place pour que des dérapages aient lieu. Le principal syndicat des personnels de l'enseignement privé, la FEP-CFDT a clairement dénoncé ces risques dans un communiqué de presse. Inquiétude vérifiée à Saint-Lô : une lettre vient d'être envoyée aux parents d'élève avec les bulletins scolaires : elle est très claire, et des élèves de l'institut ont protesté contre le procédé.
Et pourtant, certaines personnalités de droite, en particulier Christine Boutin et Luc Chatel, notre ancien ministre, accusent le gouvernement d'instrumentaliser l'Ecole, et de raviver la guerre scolaire. C'est un comble ! Il est clair qu'il s'agit plus de provoquer un buzz médiatique, pour rameuter du monde à la manifestation du 13 janvier. Mais qui dit que certains n'ont pas derrière la tête l'ambition de refaire le "coup" de 1984, lorsque les manifestations contre la loi Savary avaient fait tomber le gouvernement Mauroy ?