CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 20 mars 2014 open

Bonjour,

Les anciens clics open sont sur le site du SGEN Basse-Normandie

Défendre vos droits, suivre vos dossiers, vous informer ...
Adhérer coûte moins de 7€* par mois !
Alors, pourquoi hésiter ?
*Pour un salaire net d'environ 2000 € par mois, après crédit d'impôts.

Le SGEN, c'est la CFDT dans l'Education

Adhérer

Au sommaire :
Carrière

- Mutations et intra
- Hors-classe
- Postes adaptés

Syndicat :

- Comité technique académique le 28 mars 2014
- Pour un pacte de responsabilité dans la Fonction publique

Métiers :

- IUT de Vire : une fermeture en catimini
- Contractuels enseignants : des chantiers qui avancent.
- CIO : demie-journée d'information syndicale le 4 avril

Humeurs :

- Ceux qui ne font rien ne se trompent jamais.

Carrière :

Mutations intra :  Les mutations intra commencent le 19 mars (voeux jusqu'au 3 avril). Le SGEN-CFDT a organisé une réunion de présentation des mutations intra au Grand amphi de l'ESPE de Caen (ex-IUFM) ce mercredi 19 mars. La présentatioin utilisée est accessible en ligne.
Les adhérents peuvent prendre rendez-vous avec des élus du SGEN pour des conseils personnalisés (envoyer un courriel à  2dcaen@orange.fr).
Les TZR doivent aussi remplir leurs préférences pour l'année prochaine, même s'ils demandent une mutation !

Postes adaptés. Le groupe de travail a lieu le mardi 8 avril (changement de date). Merci de nous faire parvenir les dossiers si vous devez être suivi.

Hors-classe : Pour les agrégés, la CAPA se réunit le 24 mars. Cette CAPA ordonnera les demandes par disciplines, ce qui sera ensuite transmis au ministère.

 
Syndicat :

Comité technique académique le 28 mars 2014
Le CTA prochain aura pour ordre du jour :
- Création et suppressions de postes d'enseignants en lycées, LP et EREA.
- Création et suppressions de postes spécifiques
- Création et suppressions de postes de direction, d'éducation (CPE), de documentation, d'assistance éducative et d'assistant aux chefs de travaux
- Création et suppressions de postes administratifs et médicaux-sociaux.
- Mise en place de la formation des enseignants en ESPE l'année prochaine.
- La formation continue des personnels l'année prochaine.
- Plan handicap académique.
Si vous avez des informations ou des demandes à faire remonter, communiquez-le nous.

Pour un pacte de responsabilité dans la Fonction publique
Si l'heure est à la réfléxion stratégique sur la dépense publique, proposer de s'en prendre aux rémunérations des fonctionnaires est incohérent et injuste.
L'Etat serait mieux avisé de lancer un "pacte de responsabilité" avec les personnels de la fonction publique, comme il l'a fait avec les entreprises.
La position du SGEN-CFDT

Etre élu CFDT
Loin des poncifs sur les élus syndicaux, une vidéo présente avec humour la réalité du travail des élus CFDT.

 
Métiers

Contractuels enseignants : des chantiers qui avancent.
Les discussions avec les ministères (éducation nationale et fonction publique) font avancer des dossiers bloqués de puis longtemps : rémunération, reprise de l'ancienneté, évaluation, titularisation ...
Le point sur le site du SGEN national.

CIO : demie-journée d'information syndicale le 4 avril
Pour présenter la position du SGEN et les expérimentations faites dans d'autres académies, Christian Lorent, chargé du dossier au niveau national pour le SGEN, sera présent. Tous les personnels des CIO, CAIO et DRONISEP sont couverts par ce dépôt d'information syndicale et sont conviés.
Plus d'infos sur ce lien.

 
Humeurs


Ceux qui ne font rien ne se trompent jamais.

Une intersyndicale CGT-FO-SUD-FSU avait lancé pour mardi dernier un large appel contre le Pacte de responsabilité.
La "grande manifestation nationale" est passée inaperçue. Comme d'ailleurs celle du 6 février dernier ou encore celle du 5 mars de l'année dernière contre l'ANI (accord interprofessionnel sur l'emploi sur la sécurisation de l'emploi).
La CFDT n'avait pas participé à ces appels, et pour cause : elle soutien ces réformes, souvent faites à partir de propositions mêmes de la CFDT ! En effet, la priorité de notre organisation est la lutte contre le chômage, qui gangrène notre société depuis des décennies. Gangrène civique, qui met en péril les solidarités et qui est un terreau fertile à la montée des extrémismes.
Face à ce défi, il y a deux solutions. On peut prendre ses responsabilités : proposer des solutions, accepter de les voir mettre en application sans se défiler, négocier et signer le compromis.
On peut aussi se scandaliser des dangers de la moindre proposition et tout refuser en se drapant dans sa pureté révolutionnaire et son "refus de la compromission". Comme le dit Laurent Berger, "Aujourd'hui, il y a trop de gens qui expliquent comment il faudrait faire mais qui ne sont pas prêts à mettre les mains dans le cambouis".
La faiblesse des mobilisations des front syndicaux purement contestataires montre cependant que les salariés d'aujourd'hui  ont compris qu'on ne pouvait plus se contenter de simples imprécations. Il faut maintenant avancer et prendre des risques, même si cela est moins confortable.

logo clic