CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 21 janvier 2013 open

Bonjour,

Une bonne résolution (facile à tenir) pour 2013 : adhérer au SGEN !

Carrière
Congés formation : la date limite de dépôt des dossiers était vendredi 18 janvier. Si vous voulez que le SGEN suive votre dossier, envoyez-le nous rapidement.
Mutations inter : les groupes de travail sur les barèmes se réunissent vendredi 25 (CPE, COP et profs d'EPS) et lundi 28 janvier (certifiés-agrégés et PLP). Nous vérifions les propositions de l'administration cette semaine à partir des fiches de suivi qui ont été faites sur SGEN+. Si vous êtes concerné et que vous n'avez pas encore rempli votre fiche, il faut faire vite !
Liste d'aptitude au corps des agrégés : La circulaire académique a été publiée. Le détail sur notre site. Les inscriptions se font jusqu'au 31 janvier.

DHG des établissements du Second degré
L'académie gagne peu de postes dans le Second degré (46). C'est mieux que les suppressions régulières des années précédentes, mais il n'y a pas de rattrapage général des baisses que nous avons subies ces dernières années. Seul le remplacement bénéficie d'un rattrapage avec 20 postes attribués. Les collèges gagnent 10 postes (6 pour le Calvados, 2 pour la Manche et 2 pour l'Orne), les LP 7 et les lycées GT 5. Nous produirons une analyse plus fine après le CTacadémique de cet après-midi.
Nous avons les propositions de l'administration pour les lycées GT, les LP et les EREA (CTacadémique du lundi 21 janvier), ainsi que celles des collèges et SEGPA du Calvados (CSTSD du Calvados le 25 janvier). Toutes les données sont regroupées sur notre site, partie réservée aux adhérents. Les données des années précédentes sont toujours disponibles sur le site. Nous mettrons la Manche et l'Orne en ligne dès que nous aurons les données.
En pièce jointe, un comparatif pour les lycées GT, montrant l'évolution du nombre d'élèves et des moyens comparés à l'année prochaine.

Débat sur l'avenir des CIO :

Les personnels des CIO sont invités à venir débattre de leur avenir le mardi 29 janvier au matin, de 9h30 à 12h30, au CIO d’ Hérouville Saint Clair /CIDEME.
Ce débat est organisé sous l'égide du SGEN Basse Normandie.
Toutes les infos et le modèle d'autorisation d'absence sur notre site.

Recrutements réservés pour les contractuels
Le rectorat de Caen, après notre intervention, a mis en place deux après-midi de formation sur le RAEP, les 6 et 13 février à Caen. D'autre part, les contractuels éligibles à la titularisation ont été prévenus directement par le rectorat sur leur boite académique.

Loi d'orientation du supérieur : le projet est maintenant connu
La loi d'orientation doit permettre à plus de jeunes d'atteindre les études supérieures. Pour cela elle devra favoriser la poursuite d'études pour les bacheliers des filières technologiques et professionnelles, et concevoir un continuum bac moins 3 - bac plus 3, une proposition du SGEN actuellement reprise par Vincent Peillon.

Adhésion au SGEN : une avancée fiscale
Les adhérents à un syndicat bénéficient d'un crédit d'impôt correspondant aux deux tiers de leur cotisation. Ce n'est pas nouveau. Par contre, les adhérents qui n'étaient pas imposables ne pouvaient pas en bénéficier ! La CFDT réclamait depuis longtemps que tous les salariés aient le même avantage. C'est maintenant chose faite avec la dernière loi de finances. Une bonne raison d'adhérer !

La CFDT n'appelle pas à la grève fonction publique du 31 janvier
Si la CFDT Fonction publique a de nombreuses revendications, elle estime que nous sommes en période de négociation, et qu'il est inutile pour l'instant de tenter d'établir un rapport de force. Ce type d'action, lancée par la FSU, la CGT et SUD, risque même d'être contreproductive en montrant une faible mobilisation des fonctionnaires. Le communiqué de l'Union des Fédérations de la Fonction publique CFDT (UFFA-CFDT) est en pièce jointe.

Soutien syndical
Johnny Favre est délégué central syndical de son entreprise ; il est aussi un militant actif dans les structures CFDT.
Il fait aujourd'hui l'objet d'une mesure de licenciement sur des motifs en lien avec ses mandats syndicaux.
Réagissons face à une mesure inacceptable : signons la pétition de soutien.

Sécurisation de l'emploi : un accord deux fois historique.
L'accord sur la sécurisation de l'emploi signé le 11 janvier est, quoiqu'en disent beaucoup, un moment historique. A plusieurs points de vue.
D'une part il permet enfin d'avancer de façon considérable sur la sécurisation du parcours professionnel (complémentaire santé, droit rechargeable à l'assurance chômage, compte personnel de formation tout au long de la vie) ; d'autre part il réduit les abus sur l'utilisation des contrats précaires (taxation des contrats courts, encadrement des temps partiels imposés). Pour le détail, voir sur le site de la CFDT.
Il est aussi historique car il marque la marginalisation d'une certaine gauche. Ce compromis va légitimer le syndicalisme réformiste et le dialogue social, si bien que la stratégie de la CGT et de FO pourrait s'avérer perdante est-il écrit dans un article de fond du Monde. La CFDT a été la principale actrice de cet accord, alors que la CGT a tourné le dos au réformisme prôné par Bernard Thibault et retourne à ses vieux démons sur fond de guerre de succession mal digérée. Le Front de gauche suit logiquement et crie à la régression sociale et à la fin du CDI.
D'un côté, on trouve la mise en avant de la démocratie sociale, fondée sur le compromis, et la primauté du contrat sur la loi (l'accord signé ne doit pas être fondamentalement modifié par les parlementaires). De l'autre, on assimile le compromis à la compromission, voire à la trahison, et on affirme la primauté de l'Etat jacobin sur ce qui a été négocié par les partenaires sociaux. On retrouve la même attitude envers la décentralisation.
François Hollande est résolument, comme la CFDT, sur la première ligne. Le parti socialiste aussi, ce qui est relativement nouveau. On en verra, ou pas, la confirmation lors des débats parlementaires qui transcriront l'accord en loi.