CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 23 mai 2013 open

Bonjour,

Les mauvaises raisons pour ne pas adhérer au Sgen-Cfdt

« Donner de l’argent à un truc qui sert à rien, vous avez bien vu, avec toutes les grèves de l’an dernier, qu’est-ce que vous avez obtenu ?… ». ( réponse en fin de message)

Carrière
La CAP nationale des agrégés consacrée à la liste d'aptitude se réunira du 28 au 30 mai. Les élus nationaux suivront les collègues qui ont fait une fiche sur SGEN+.

Mutations inter
Les barèmes ont maintenant été validés. Les collègues qui nous avaient confié leur dossier ont été prévenus.

Un appel commun (SGEN, UNSA, Cahiers pédagogiques et Education et devenir) pour une refondation du socle commun.
Le Conseil supérieur des programmes remplace le défunt Conseil national des programmes (supprimé en 2005). Pas grand changement à priori ! En fait si : il s'agit de passer de programmes construits autour et par les disciplines à une logique de programmes construits autour des besoins des élèves. C'est aussi la logique du Socle commun, malheureusement largement inappliquée voire dévoyée.
L'appel dresse le constat d'un socle commun passé d'un outil d'accompagnement individualisé à une injonction hiérarchique trop ambitieuse et donc sans réalité.
Il demande que le socle soit redéfini avec des objectifs raisonnables, que le pilier « apprendre à apprendre » soit réintroduit, que le socle soit lisible et compréhensible par tous, en premier lieu par les parents et les élèves, que les programmes soient définis en fonction du Socle et non l'inverse, qu'il y ait un réel suivi entre le primaire et le collège, et qu'enfin le brevet des collèges sanctionne l'acquisition du Socle, et non la réussite à des épreuves terminales.

Discuter de la Refondation avec une députée.
Le 25 mai prochain,  la FCPE du Calvados organise une conférence-débat sur le thème "La refondation de l'école en questions" en présence d'Isabelle ATTARD, députée du Calvados, membre de la Commission de l’éducation à l’Assemblée Nationale.
Cette conférence sera l'occasion d'aborder les dispositions prévues par la loi récemment votée, qui concernent de nombreux sujets tant pour l'école primaire, que pour le collège, le lycée et la formation des enseignants.
Les thèmes suivants jalonneront plus particulièrement l'après-midi : les changements à venir pour l'école primaire (rythmes scolaires, plus de maîtres que de classes...), l'apprentissage des langues, l'orientation
Cette conférence se tiendra le samedi  25 mai de 14 h 00 à 16 h 30, au Collège Lycée Expérimental d'Hérouville St Clair (CLE). Accès libre et gratuit.

Négociations Catégorielles : une première étape
Le SGEN acte positivement le protocole d'accord sur les mesures catégorielles : augmentation des salaires des catégories C, égalité des PE avec les autres corps.
Cependant, attente d'avancées sur le point d'indice et les catégories B. Protocole à traduire dans les faits. (CP du SGEN)
Cette démarche (accord autour d'un protocole avant la mise en forme législative puis mise en place d'un comité de suivi) est issue des accords de Bercy de 2008 et doit être généralisée. Le SGEN l'a réaffirmé lors du dernier Conseil supérieur de l'Education (voir la déclaration CFDT).

Enseignement agricole : refonder en cohérence avec le reste de l'Ecole

Le SGEN-CFDT se félicite des intentions du gouvernement concernant l'Enseignement agricole. Il faut maintenant réaliser ce qui est un discours, en relation avec les lois de refondation de l'Ecole et du Supérieur.
Le Communiqué de presse du SGEN-CFDT

Loi ESR : pas d'association avec les mouvements protestataires
Pour le Sgen-CFDT, le projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, soumis au Parlement ce printemps, est un point de départ utile, en rupture avec les aspects les plus néfastes de la LRU : c’est pourquoi il l’a approuvé dans les conseils consultatifs nationaux. Il s'élève d'ailleurs contre des tentatives de modification d'éléments importants faits en commissions à l'Assemblée nationale. Le SGEN-CFDT ne peut donc pas s’associer aux divers mouvements protestataires qui, en s’en tenant au slogan du « retrait » du projet, laissent penser que le retour à l’état antérieur est une solution d’avenir.
Le Communiqué de presse.

Blogs du SGEN :

Sur le blog de la refondation du SGEN-CFDT, un article commentant la mode actuelle aux pétitions demandant l'arrêt de telle ou telle réforme ou son report.
Sur le Blog EPS, divers articles, en particulier un sur la journée du sport scolaire qui appelle à ne pas mélanger sport pour tous, sport de haut niveau et sport scolaire.

Rapport de la Cour des comptes : Un constat réaliste, des solutions hâtives.
Le rapport sur la gestion des enseignants qui vient de sortir va sans doute faire parler dans les salles des profs. Il constate un certain nombre de dysfonctionnements que le SGEN a depuis longtemps dénoncés : une définition du temps de service fondée sur la présence devant les élèves qui n'est plus adaptée au métier actuel, la non reconnaissance des nouvelles tâches, l'absence de valorisation de l'investissement personnel, des perspectives de carrière limitées, des salaires faibles et peu attirants, un travail en équipe non réalisé faute de moyens, une affectation des enseignants qui met les débutants sur les postes les plus difficiles …
Certaines propositions sont intéressantes, comme moduler le temps de travail devant les élèves en fonction de l'établissement ou des tâches prises en charge, comme l'échange de services avec le primaire (ou le supérieur, mais cela se fait déjà) ou l'autoévaluation des équipes.
Cependant, d'autres propositions sont simplistes et rappellent ce que le gouvernement précédent voulait mettre en œuvre. L'annualisation des services peut certes paraître permettre une meilleure gestion des moyens. Ainsi un TZR pourrait travailler plus à certaines périodes, et rattraper ensuite par des périodes de vacance supplémentaires, mais un praticien comprend tout de suite que ce mécanisme ne peut être que marginal : on ne peut pas doubler un service enseignant. Par contre, moduler le service selon les semaines (classes différentes, fonctions différentes par exemple) peut être une solution. De même, choisir les enseignants pour travailler dans les établissements prioritaires ne permettra pas d'y améliorer les résultats des élèves, tout simplement parce qu'il sera impossible de sélectionner les "bons". C'est le travail en équipes, pérennisé par des moyens, qui peut durablement et massivement réussir à améliorer la situation.
Le Communiqué de presse du SGEN.

Les bonnes raisons pour adhérer au Sgen-Cfdt :  L’utilité d’un syndicat ne se mesure pas au nombre d'appels à la grève ou à celui des réformes stoppées. Relayer des difficultés, alerter, réfléchir collectivement à des solutions, favoriser l’émergence de certaines idées, participer à la construction de réformes positives, ce sont aussi des moyens d'action syndicale. Moins médiatiques, mais plus efficaces.

Alors, j'adhère au SGEN-CFDT !