CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 7 avril 2014 open

Bonjour,

Les anciens clics open sont sur le site du SGEN Basse-Normandie

logo clicLe SGEN, c'est la CFDT dans l'Education

 

Carrière :


Mutations intra :  Les vœux informatisés pour les mutations se sont terminées  le 3 avril. Les confirmations écrites sont à renvoyer avant le 11 avril. Vous pouvez encore modifier vos vœux sur cette confirmation (en rouge). Le portail du SGEN Basse-Normandie est toujours accessible. Sont accessibles aussi les postes avec compléments de service (sur ce lien).

Rappel : Les TZR doivent aussi remplir leurs préférences pour l'année prochaine, même s'ils demandent une mutation !

Postes adaptés. Le groupe de travail a lieu le mardi 8 avril (changement de date). Merci de nous faire parvenir les dossiers si vous devez être suivi.

Syndicat :


Visites d’établissement
7 avril : collèges Molière (11h35-12h30) et Dolto à L’Aigle (13h à 14h)

14 avril : Collèges de Flamanville (11h30-12h30) et des Pieux (13h-13h45).

 

Calculer sa GIPA
La Garantie Individuelle de Pouvoir d'Achat a été instituée en 2008 pour atténuer la perte de pouvoir d'achat subie par les personnels. Pour calculer le montant de celle-ci, le Sgen-CFDT vous propose d'utiliser un calculateur.

Tout fonctionnaire (ou CDI de droit public) peut y prétendre.

Pour pouvoir percevoir la Gipa 2014, il faut soit :

- ne pas avoir eu de promotion  entre le 31/12/2009 et le 31/12/2013.

- avoir eu une promotion représentant moins de 6,3%

La fiche de calcul sur ce lien

 

Trop-perçu et pas assez versé, un petit guide du SGEN

Il est toujours désagréable de devoir reverser une partie du salaire trop-perçu. Et comment réclamer des sommes oubliées sur le bulletin de salaire ? Les droits et les procédures sur ce 4 pages.

 

Métiers


Enseignants du Second degré : les décrets

Sur ce lien, un document ministériel qui énumère les changements dans les nouveaux décrets (passés au CT ministériel le 27 mars dernier) définissant le service des enseignants du Second degré. Un document assez long mais complet. Un document donnant les principales informations et l’avis du SGEN est disponible sur ce lien.

 

Postes de CPE : une gestion désastreuse du dossier

Dix postes se réduisant à deux, puis à un, Un comité technique académique reconvoqué sur ce seul sujet lundi 7 avril. Que s’est-il passé ? Des précisions sur cet article.

 

MLDS : une belle victoire des personnels et du SGEN

Après un long combat et une forte mobilisation organisée par le SGEN-CFDT en février dernier, les personnels de la MLDS viennent d’obtenir l’essentiel de leurs revendications.

Peu nombreux, ne rentrant dans aucune discipline bien définie, les personnels de la MGI et de la MLDS n’ont jamais intéressé les syndicats corporatistes. Seul le SGEN-CFDT, syndicat général, les a épaulées dans leur combat. Il est donc assez surprenant de voir certaines organisations lancer des bulletins de victoire alors que personne ne les a jamais vues sur le champ de bataille !

Plus de détails

 

Humeurs

 

Un nouveau ministre pour enterrer ou pour continuer ?

Benoît Hamon remplace Vincent Peillon. Que faut-il en penser ? Il est vrai que c’est une surprise. Comme pour Bernard Cazeneuve à l’Intérieur, rien ne laissait présager cette personnalité à l’Education nationale et à l’enseignement supérieur. Ainsi, autant Vincent Peillon avait été le « ministre-fantôme » de l’éducation du candidat Hollande, nouant de nombreux contacts avec les acteurs de l’Education en France avant sa nomination, autant le nouveau ministre ne s’est pas fait connaître pour ses positions dans ce domaine.

Benoît Hamon est marqué à la gauche du parti socialiste, ce qui est censé donner des gages à une partie de l’électorat des enseignants, en particulier à la FSU. Si cela est vrai, ce n’est pas très rassurant.

Certains pensent qu’il est là pour gérer le reniement supposé prochain de la création des 60 000 postes promis par le candidat Hollande (50 milliards d’économie obligent). Voire pour enterrer la réforme des rythmes scolaires dans le premier degré. Ce serait très inquiétant.

Sa feuille de route serait de mettre en place la refondation de l’Ecole, telle que promise par Vincent Peillon et déjà largement engagée. C’est plus rassurant, en apparence seulement.

Car si les réformes sont engagées, elles sont très loin d’être terminées. Quid de la réforme des collèges ? Du bilan des réformes des lycées ? Du calendrier scolaire trop concentré ? Des programmes centrés sur les compétences de l’élève et non plus sur les disciplines ? Ce ne sont que quelques chantiers.

Il faudra une vraie vision et beaucoup de courage à Benoît Hamon pour continuer le travail. Il devra aussi forcer sa nature pour donner sa place à la concertation et à la confiance dans les acteurs de son ministère.

Tout cela est loin d’être gagné !

 

Défendre vos droits, suivre vos dossiers, vous informer ...
Adhérer coûte moins de 7€* par mois !
Alors, pourquoi hésiter ?

Adhérer