CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 9 novembre 2014 open

logo clicLe SGEN, c'est la CFDT dans l'Education

Défendre vos droits, suivre vos dossiers, vous informer ...
Adhérer coûte moins de 7€* par mois !
Alors, pourquoi hésiter ?
                                          Adhérer

 

 

 

Mutations inter pour les enseignants, CPE et COP

 

Réunion d’information le 13 novembre

Attention, contrairement à ce que nous avions annoncé mardi, il y aura une seule réunion d’information sur les mutations inter : le jeudi 13 novembre à l’ESPE (ex-IUFM, le plan sur ce lien). La seconde réunion a été annulée faute de lieu disponible.

 

Vœux du 20 novembre au 10 décembre.

La note de service sera publiée le 13 novembre, mais les dates d’ouverture du serveur sont déjà connues.

Pour les adhérents, conseils personnalisés par mail (2dcaen@orange.fr), au local de Caen (le plan ici) ou par téléphone (02.31.82.60.61).

 

Visites d’établissements

 

Des heures d’information syndicales sont animées par Antoine Besnier :

Le 13 novembre

Collèges de Cabourg (11h30-12h30) et de Honfleur (13h30-14h30).

Le 20 novembre

Collèges Louise-Michel d’Alençon (11h10-12h05) et du Mêle-sur-Sarthe (13h00-14h00).

 

Elections professionnelles


Réception de l’identifiant pour le vote

Cet identifiant est obligatoire pour voter électroniquement. Il s’ajoute au mot de passe électeur que vous avez évidemment déjà créé (voir ici pour les sûrement rarissimes retardataires !).

L’identifiant est lui donné par votre chef d’établissement ou chef de service, sous forme papier, sous la forme d’une notice fermée. Notez-le tout de suite à 3 endroits différents (au moins !), envoyez-le vous par mail, bref ne le perdez pas !

Il doit vous être remis avant jeudi 13 novembre ! Nous prévenir en cas de problème.

Ceux qui ne sont pas en poste dans leur établissement (congé maternité, congé maladie …) le reçoivent directement chez eux.

 

 

Humeur

 

La grande pauvreté progresse en France. Elle touche de plus en plus de familles et donc d’enfants. C’est un mouvement de fond, conséquence de l’incapacité des gouvernements des dernières décennies à lutter structurellement contre le chômage. Avec les conséquences que l’on sait : montée de l’extrême-droite, remise en cause du pacte social et donc de la démocratie.

 

Lutter contre la pauvreté, c’est lutter contre le chômage. C’est permettre à l’économie de créer des emplois. Le Pacte de responsabilité, qui va (enfin !) entrer en vigueur en janvier prochain est un élément essentiel de l’action gouvernementale dans ce domaine. Il est soutenu par la CFDT. Il faudra cependant au gouvernement plus de courage qu’actuellement pour obtenir du patronat les contreparties promises. Il est vrai que la faiblesse politique dans laquelle il est maintenu par les « frondeurs » ou autres éléphants qui pensent d’abord à leur carrière ne peut guère l’aider !

 

Ce n’est pas non plus la personnalité, ou plutôt l’image, de François Hollande qui aidera le gouvernement. Si la direction donnée est sans doute la bonne, les réformes mettent du temps à produire leurs effets. Et il faut maintenant compter avec une opinion publique qui pendant dix ans a été « droguée » par Nicolas Sarkozy à l’effet d’annonce, à l’agitation médiatique qui faisait figure de ligne politique. Certes il ne se passait pas grand-chose de constructif dans les faits, mais les commentateurs pouvaient commenter. Et là, ils s’ennuient, et l’image qu’ils commentent est paradoxalement celle de l’immobilisme.

 

Et pourtant, si l’on prend le domaine de l’Education nationale, les changements se construisent chaque jour un peu plus. Le Parlement est en train de voter presque 10 000 créations de postes pour l’année prochaine ; qui cette fois-ci se verront sans doute plus facilement, car elles ne seront plus absorbées par les décharges données à la formation initiale des nouveaux enseignants. La nouvelle éducation prioritaire dispose de vrais moyens, et on peut espérer que le pacte républicain porté par l’Ecole, donner une chance à chacun, puisse être reconstruit. Les nouveaux rythmes sont entrés en application dans le primaire. Les contractuels ont obtenu ces dernières semaines une nette amélioration de leur statut. Le Socle commun, l’évaluation bienveillante, le nouveau statut des enseignants du Second degré, celui des CPE, la reconnaissance de la MLDS, la revalorisation des catégories C, la (re-)création d’une formation initiale des enseignants  … Beaucoup de « petites » choses, mais ces années resteront sans doute comme une période de grands changements dans l’histoire de notre Grande Maison.

 

Tout n’est cependant pas parfait. L’annonce par François Hollande d’une tablette pour tous les élèves de 5ème à la rentrée 2016 suscite beaucoup de questions. Certes, la tablette c’est ce qui se rapproche le plus des smartphones que presque tous les élèves utilisent, mais en dehors même du coût d’achat et de gestion, il y a des inquiétudes sur l’intérêt du support choisi : les tablettes sont un outil de consultation, pas de création ; avec en plus une interopérabilité faible et des contenus éducatifs plus limités et plus chers que sur les PC. Sans compter que les enseignants vont devoir se former à toute vitesse : en un an et demi ! Nous verrons demain si le rectorat a déjà prévu un large plan de formation continue sur ce sujet !

L’annonce d’un enseignement du codage informatique est sans doute plus constructive à long terme.

 

Enfin, l’actualité, ce sont aussi les 50 ans de la CFDT. Une CFDT qui progresse, en nombre d’adhérents, en voix dans les élections professionnelles diverses, en crédibilité face à une CGT qui s’est ringardisée. Une CFDT qui voit une partie de ses conceptions mises en application par le pouvoir actuel, et pas seulement dans l’Education. Une CFDT qui donc se retrouve dans une situation peu habituelle dans l’Histoire syndicale de la France contemporaine : une mise à l’épreuve de ses revendications que ses adhérents ont voulues crédibles, réalistes et efficaces.

Brèves

 

Evolution de carrière pour les enseignants, COP et CPE

Le calendrier des CAPA, FPMA et groupes de travails divers pour 2014-2015 est disponible sur ce lien.

Premières réunions sur les passages d’échelons mi-décembre.

 

Orientation

Corps unique des psychologues : le point après le groupe de travail au ministère
Lire le tract

 

Contractuels : de nouveaux droits obtenus grâce à la CFDT

Une revalorisation tous les 3 ans, un meilleur encadrement des licenciements. Grâce à sa signature du protocole de 2011,  la CFDT a permis une amélioration significative du statut des contractuels

La suite ici.

 

 

*Pour un salaire net d'environ 2000 € par mois, après crédit d'impôts.