CONGE MATERNITE : le Conseil d’Etat précise les conditions du congé maternité prolongé

 

conge materniteUne enseignante a demandé à pouvoir bénéficier d’un congé maternité de 26 semaines car elle allait mettre au monde un troisième enfant.

Le Rectorat lui a refusé au prétexte qu’elle ne disposait pas de ses enfants à temps plein et que selon la CAF un enfant en garde alternée est comptabilisé pour moitié à charge.

Le Tribunal administratif n’a pas suivi cette argumentation en estimant que selon le Code de la Sécurité Sociale un enfant en garde alternée est considéré comme à charge.

Le ministère a saisi le Conseil d’Etat pour tenter d’annuler cette décision. Mais le Conseil d’Etat a totalement validé le raisonnement du Tribunal Administratif.

Ce jugement fait donc jurisprudence : dorénavant tout enfant en garde alternée est considéré comme à charge que ce soit pour l’octroi d’un congé maternité prolongé ou pour le calcul du barème pour la mutation.

.