Fonction publique : la CFDT signe l’accord sur les risques psychosociaux

Du site confédéral

stress-travail-bureauL’Union des fédérations des fonctions publiques et assimilés (Uffa)-CFDT a signé l’accord-cadre sur la prévention des risques psychosociaux dans les fonctions publiques d’État, hospitalière et territoriale

« Il s’agit de s’attaquer aux conditions de travail et au malaise subi par de nombreux agents, en plaçant la prévention au cœur du sujet », commente Brigitte Jumel, secrétaire générale de l’Uffa-CFDT. Plusieurs causes sont à l’origine de ce malaise : « des réorganisations ni discutées ni accompagnées, la pression parfois très forte exercée par les usagers sur les agents, comme c’est le cas dans l’hospitalière, des situations de travail précaires, avec des temps incomplets ».

Le texte de l’accord insiste sur la nécessité de « réduire les tensions au travail et les exigences émotionnelles qui pèsent sur les agents », « favoriser le dialogue sur le travail et au sein des équipes de travail » et former le personnel, surtout les cadres. Pour prendre tout son sens, l’accord doit conduire à la mise en œuvre par les employeurs publics de plans d’évaluation et de prévention des RPS. « Nous voulons que les CHSCT (comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) qui, depuis 2009, sont présents dans les trois versants de la fonction publique, disposent de vrais moyens de prévention, explique Brigitte Jumel. L’encadrement de proximité doit apprendre à solliciter l’expression des agents sur leurs conditions de travail. »