Laissons le Conseil Supérieur des Programmes travailler

Communiqué de presse de la fédération SGEN-CFDT

programmes1

Le conseil supérieur des programmes est constitué. Il aura pour mission d'élever le débat sur les programmes à la hauteur des enjeux éducatifs et sociaux. Le socle commun, les programmes, les modalités d'évaluation, la formation et les concours n'appartiennent à aucun ministre, aucune administration, aucun universitaire, aucun syndicat, aucun lobby disciplinaire ou mouvement pédagogique. Ils relèvent de la République et des objectifs fixés par la loi : « Le service public de l'éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants. Il contribue à l'égalité des chances et à lutter contre les inégalités sociales et territoriales en matière de réussite scolaire et éducative. »

Pour le Sgen-CFDT, le CSP n'a donc pas à jouer le rôle d'arbitre entre les nombreux acteurs aux intérêts divergents voire contradictoires. Il aura par contre à résister aux pressions de ceux qui, sous couvert d'élitisme républicain, ont contribué à bloquer le système éducatif et à le structurer au service de son élite.

Une des premières tâches du CSP sera consacrée au socle commun. La loi indique que le socle commun doit permettre à chacun « de construire son avenir personnel et professionnel et de se préparer à l’exercice de la citoyenneté ». Avec ses partenaires du groupe « socle commun, promesse démocratique », le Sgen-CFDT est disponible pour présenter sa réflexion au service de ces objectifs.