Langues vivantes au bac : le Sgen interpelle le Ministre

 

Publié sur le site fédéral

langue vivanteAprès les ratés de la première session des nouvelles épreuves de langues vivantes au bac, le Sgen-CFDT, avec d'autres organisations syndicales, a écrit au Ministre pour demander des aménagements de la prochaine session dans l'intérêt des collègues (voir ici le courrier).

Dans le cadre du groupe de travail demandé, le Sgen défendra plusieurs points forts

:

• la pertinence du niveau académique pour la constitution et l'animation de banques de sujets sur la base du lourd travail déjà réalisé par les collègues pour la session 2013 ;

• le rôle d'animation et de coordination pédagogique des IA-IPR qui doivent harmoniser les sujets (niveau de difficulté, intérêt...) et les critères d'évaluation ;

• des périodes de passation définies au niveau académique afin de prendre en compte les contraintes locales de calendrier et de renforcer le rôle des IA-IPR ;

• la refonte des grilles d'évaluation dans le respect du CECRL et pour l'utilisation de toute l'échelle de la notation chiffrée ;

• la juste reconnaissance du temps consacré par les collègues à la préparation et à l'exécution des épreuves.