Le Sgen-CFDT soutient la réforme mais…

autrementÀ l'heure où partis de droite et d'extrême droite, syndicats de toute obédience et intellectuels plus ou moins bien informés font front commun et feu de tout bois contre la réforme avec souvent beaucoup de mauvaise foi, voire de malhonnêteté intellectuelle, le Sgen-CFDT tient à rappeler avec force son soutien à la réforme du collège, en lien avec de nombreuses autres organisations réformistes (l'UNSA, la FCPE, le CRAP., Education et devenir...). Avec toutes ces organisations, nous avons d’ailleurs adressé cette lettre à Najat Vallaud-Belkacem.

À entendre tous les discours apocalyptiques relayés par les médias, on pourrait croire que le collège actuel ne fonctionne pas si mal alors même que la situation y est extrêmement difficile comme le savent tous les enseignants sur le terrain ! Il faut en effet sans cesse rappeler que notre système creuse les inégalités sociales, que 150 000 élèves sortent chaque année du système éducatif français sans aucun diplôme et que si les bons élèves s'en sortent toujours bien et même mieux, cela va de mal en pis pour les plus faibles, comme le révèlent toutes les enquêtes récentes. Or, pour le Sgen-CFDT, cela n'est pas une fatalité, et n'est pas non plus qu'une question de moyens, comme semblent le croire certaines organisations syndicales (d’ailleurs, 4000 postes sont créés pour accompagner la réforme, ce qui est peu, mais mieux que rien et mieux que les dizaines de milliers de suppressions de poste sous le gouvernement précédent !).

Loin d'être l'apocalypse que beaucoup décrivent, la réforme du collège engage enfin des avancées positives dans de nombreux domaines et c’est pourquoi le Sgen-CFDT a décidé de la soutenir
Le Sgen-CFDT approuve que cette réforme permette une plus grande autonomie des établissements et qu’elle donne une vraie liberté pédagogique aux enseignants !

- elle laisse 20% des horaires au libre choix du conseil pédagogique

- elle autorise (mais n’impose pas) d'organiser le temps scolaire différemment sur tout un cycle

- elle donne plus de choix et de libertés aux enseignants dans les programmes

- pour plus de détails, vous pouvez regarder cette vidéo de Frédéric Sève.

MAIS pour que l’autonomie produise tous ses effets positifs, il reste à obtenir :

- un nouveau conseil pédagogique représentatif, démocratique, écouté et respecté par les chefs d'établissements ! (voir cette vidéo)

- une rémunération des missions particulières reconnues dans le nouveau statut des enseignants et impliquées par l’autonomie

- une stabilisation des équipes pédagogiques et une diminution des services partagés entre plusieurs établissements.

- Pour plus de précisions, vous pouvez encore lire cet éditorial.

Le Sgen-CFDT soutient le fait que cette réforme développe l'enseignement des langues vivantes comme des langues anciennes pour tous les élèves et non pour une petite minorité !

- elle conserve un horaire important pour la LV1 (4h en 6e, 3h dans les autres niveaux)

- elle avance l'enseignement de la LV2 dès la 5e au lieu de la 4e à raison de 2h30 par semaine (ce qui bénéficiera à 100% des élèves, contre seulement 16% qui apprennent 2 langues vivantes dès la 6e)

- elle permet aux élèves qui ont commencé une autre langue que l'anglais à l'école primaire d'étudier quand même deux langues vivantes dès la sixième pour ne pas rompre la continuité de l’enseignement (cela est particulièrement important en Alsace où la plupart des classes bilangues seront maintenues.

- elle créée un EPI « Langues et cultures de l'Antiquité » accessible à tous renforcé par un enseignement supplémentaire d’une à deux heures par semaine.

MAIS pour que l’enseignement des langues vivantes et anciennes s’améliore au collège, il reste à obtenir :

- La garantie qu’aucun poste ne soit supprimé dans les collèges

- Une formation, un temps de concertation et une rémunération supplémentaire pour tous ceux qui s’impliquent dans les EPI (voir plus bas)

- pour plus de détails et de précisions sur les langues vivantes, vous pouvez lire ce tract ou regarder cette vidéo

- pour les langues anciennes, vous pouvez lire ce tract ou regarder cette vidéo.

fin du monde

Le Sgen-CFDT approuve que cette réforme renforce l’accompagnement personnalisé des élèves

- en donnant 3h au lieu d'une heure d'accompagnement personnalisé à tous les élèves de 6e alors que cette classe est celle où les élèves en difficulté décrochent le plus.

- en poursuivant cet accompagnement dans les autres années du collège (au moins 1h)

 

MAIS pour qu’un accompagnement personnalisé soit réellement efficace pour les élèves, il reste à obtenir :

- la fin des conseils de classe mortifères et anxiogènes qui consacrent au mieux trois minutes à chaque élève

- la suppression du rôle épuisant de professeur principal.

- leur remplacement par un référent qui prendrait en charge 12 élèves maximum sur les 3 années du cycle 4, ainsi que par un conseil de cycle qui suivrait de manière plus régulière et plus approfondie chaque élève, durant tout le cycle.

- Pour plus de détails, lire ce tract.

belier

Le Sgen-CFDT soutient le fait que cette réforme favorise le croisement des disciplines, ce qui fait sens pour les élèves !

- en créant des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI) qui reconnaissent et encouragent de nouvelles pratiques pédagogiques (travail en groupe, conduite de projet…) et le travail en équipe des enseignants (voir ce tract et cette vidéo )

- en articulant tout à la fois le nouveau socle commun, les nouveaux programmes et les EPI de manière à ce que tout cela soit cohérent, lisible et applicable.

MAIS pour qu’une interdisciplinarité réelle et efficace prenne toute sa place au collège, il reste à obtenir :

- Une véritable formation sur site de tous les enseignants et personnels de vie scolaire ! (tout au long de l’année 2015-2016, avec au moins 2 jours de formation sur la réforme du collège, et 2 jours sur les nouveaux programmes

- Du temps de concertation pour les personnels pour s'organiser et préparer de manière approfondie la rentrée 2016. (les EPI ne doivent commencer qu'après les vacances de la Toussaint 2016 (comme cela avait été fait pour les IDD)

- Une rémunération en HSA pour tous les enseignants qui s’impliquent dans ce travail de préparation

- Pour plus de détails et de précisions sur les EPI, voir ce tract et cette vidéo

Vous trouverez d’autres analyses de fond sur la réforme dans ce dossier complet et dans ce nouveau numéro de Profession Education

A imprimer en PDF

Document élaboré par le SGEN-CFDT du Bas-Rhin