La fédération du Sgen-CFDT appelle à soutenir la communauté scientifique dans les différentes actions qu’elle jugera utile de mener le 5 mars pour rappeler ses exigences d’une LPPR qu’elle revendiquait depuis plusieurs années mais une LPPR qui réponde aux attentes des agents.

La fédération dépose un préavis de grève pour la journée du 5 mars couvrant l’ensemble des agent.e.s. de l’ESR pour leur permettre de participer aux mobilisations organisées dans les différents établissements et territoires.

La fédération est co-signataire d’un appel clair autour de la LPPR  avec L’UNSA, le SNPTES et La Fage.

Nos mots d’ordre sont les suivants :
– Oui à une véritable LPPR
– Pour une augmentation nette des dotations de base
– Pour des créations d’emplois pérennes
– Pour une revalorisation des rémunérations et des carrières pour TOUS les agents

Par ailleurs, le Sgen-CFDT rappelle que la recherche est une affaire d’équipe, regroupant des agent.e.s de catégories, corps et métiers différents en nombre suffisant pour accomplir l’ensemble des tâches nécessaires.
La recherche que veut le Sgen-CFDT s’appuie sur la coopération et la mutualisation, tant au niveau local que national et international, entre les différents opérateurs et équipes de recherche.
Le travail mené aujourd’hui par les équipes scientifiques du monde entier autour du COVID 19 en est la meilleure des démonstrations. Les défis en particulier écologiques et climatiques, mais aussi celui de la lutte contre les inégalités, doivent amener les états à développer ces coopérations et mutualisations.
Le Sgen-CFDT rejette donc catégoriquement l’idée de mise en concurrence et en compétition des équipes de recherche entre elles.
Le Sgen-CFDT rappelle aussi que la question de l’enseignement supérieur, et donc des moyens donnés aux universités pour accueillir toujours plus d’étudiant.e.s, et dans des conditions d’études favorables, ne saurait être évacuée des discussions sur la LPPR car "faire plus et mieux de recherche" passe nécessairement par redonner du temps aux enseignant.e.s chercheur.e.s. 

 

Une journée “fac morte” est prévue le 5 mars à l’université de Caen.

 

  • Post category:Actualités