Mise en place de la DAFPIC : inutile de courir, il aurait fallu partir à point

dafpicLettre envoyée aux recteurs des académies de Caen et de Rouen, le 29 novembre 2016

Monsieur le Recteur,

Le courrier adressé par le DAFPIC de Région à « ses personnels » suscite de réelles interrogations quant au respect des engagements pris par vos services, tant sur des modalités de travail collaboratives et participatives, que sur le calendrier annoncé (un pré-projet avant la fin de l’année 2016 et le schéma définitif pour fin janvier).

Force est de constater que l’arrivée tardive et récente du DAFPIC autant que ses priorités multiples de travail, ne lui ont ni donné le temps de travailler l’objet avec les équipes, ni de pouvoir consolider sa connaissance et son analyse des fonctionnements existants.

Le Sgen-CFDT rappelle que l’administration nous avait assuré au printemps dernier que pour que la fusion se fasse correctement et efficacement, il conviendrait d’y associer les personnels dans le cadre de groupes de travail et d’accorder le temps nécessaire pour caler la nouvelle organisation (audience du 20 mai 2016, réunion des personnels DAFPIC/DAFCO du 14 juin 2016).

Le Sgen CFDT avait alors proposé une méthode de travail comprenant :

- une phase de diagnostic et de valorisation partagée entre les deux services et sur tous les dossiers (repérage et transfert des bonnes pratiques) ;

- une deuxième phase d’expérimentation de projets en commun et de transfert des bonnes pratiques ;

- l’élaboration du plan d’action d’implantation de la nouvelle organisation pour la fin du 1er semestre 2017 afin d’afficher une lisibilité et de prendre en compte les échéances de nos partenaires publiques et privés.

En réponse, le Recteur de Région avait affirmé vouloir privilégier l’harmonisation à l’homogénéisation en prenant en compte la pertinence des deux organisations actuelles.

A propos des enjeux de cette nouvelle organisation, le Sgen-CFDT souhaiterait insister sur les points suivants :

- sur le champ de la formation continue, les personnels CFC des deux délégations sont aujourd’hui très bien identifiés par les différents partenaires régionaux et ont déjà des pratiques collaboratives lors de rencontre de travail avec les interlocuteurs publiques ou privés ;

- ils sont porteurs séparément ou conjointement de l’image de leur réseau et de l’institution.

- ils doivent aussi pouvoir devenir porteur de cette réorganisation en étant soucieux de sécuriser les relations tissées avec les acteurs « stratégiques » pour le développement de la formation continue dans leurs réseaux unifiés face à l’externe.

Aussi, le Sgen-Cfdt réaffirme la nécessité de partir de l’existant et des savoir-faire en place dans les délégations pour analyser la façon de les mobiliser dans la DAFPIC de Région. Il sera vigilant à ce que le temps nécessaire soit accordé aux équipes dans un plan d’actions réaliste, détaillé et concerté, capable de valoriser leurs activités et mutualiser leurs compétences !

Nous sommes prêts à vous rencontrer pour en discuter.

En l'attente d'une réponse rapide, nous vous prions de croire, monsieur le Recteur, en notre attachement au un service public d'éducation.

Le secrétaire général :

Olivier Buon