à métier identique, rémunérations et carrières identiques !

Salaires 3

 

 

 

 

 

Les disparités qui pénalisent les professeurs des écoles

La création du corps de professeurs des écoles, en 1990, répondait à l’exigence du recrutement et de la carrière identique entre enseignants des 1er et 2nd degrés. Seul le Sgen-CFDT s’était alimage 1ors prononcé en faveur d’une mesure plus ambitieuse : la création d’un corps unique incluant tous les enseignants, seule capable de garantir une véritable égalité.

 

La situation actuelle des enseignants nous donne raison : alors que la grille indiciaire des certifiés et des professeurs des écoles est identique, les écarts de rémunération entre ces deux corps d’enseignants ont subsisté et se sont même creusés au fil des années, au détriment des professeurs des écoles.

 

image 2

Un traitement indiciaire identique, mais des rémunérations encore bien différentes...

La rémunération intègre d’autres éléments, notamment les primes et les heures supplémentaires. Or, les professeurs des écoles ne bénéficient pas du même accès à ces rémunérations annexes.

 

Une inégalité de rémunération qui se creuse au cours de la carrière

L’écart de rémunération se creuse au cours de la carrière, ce qui témoigne d’un déroulement de carrière moins favorable dans le 1er degré. Il passe de 15,8 % après 15 ans de carrière à 28,3 % après 30 ans de carrière.

 

image 3

A métier identique, carrière identique

Un déroulement de carrière moins favorable

Le taux d’accès à la hors classe chez les professeurs des écoles (4 %) reste inférieur à celui des certifiés (7 %), malgré les avancées obtenues à l’occasion du protocole catégoriel validé par le Sgen-CFDT de mai 2013. Par ailleurs, il n’existe pas, pour les PE, l’équivalent de l’agrégation pour les certifiés. Leurs possibilités de carrière sont donc moindres.

 

image 4

 

Une pension de retraite moins élevée

En raison du ralentissement de leur carrière, les professeurs des écoles accèdent à la retraite en étant en moyenne au 11e échelon (indice 658) de la classe normale, alors que les certifiés quittent généralement leur fonction au 6e échelon de la hors classe (indice 751). Cela engendre une différence de pension de l’ordre de 323 € brut par mois pour une carrière complète.

Enfin, les professeurs des écoles sont les seuls fonctionnaires qui doivent attendre la fin de l’année scolaire pour faire valoir leur droit à la retraite.

 

 

Alerte sociale

Le Sgen-Cfdt a décidé de lancer une alerte sociale, afin d'interpeler le ministère sur  ces questions et d'ouvrir des négociations. Pour cela, il est indispensable de signer massivement la pétition nationale qui permettra de montrer l'attente des personnels. A diffuser largement.

signez la pétition en ligne