Nouvelle circulaire sur le rôles des professeurs principaux : comparatif

La circulaire du 10 octobre 2018 sur le rôle du professeur principal remplace celle du 21 janvier 1993.

 

Sur la forme, la nouvelle circulaire insiste un peu moins sur les différences entre collège et lycée (voie générale, voie technologique et voie professionnelle). Pour chacun de ces types de classes, il faut chercher dans les différentes parties de la circulaire. Cela ne rend pas les choses plus lisibles.

Sur le fond, la description de l’ensemble des tâches du professeur principal est plus importante, plus longue donc, mais aussi plus proche de la réalité du terrain. Les réformes en cours, en particulier celles des lycées (GT et professionnel), et la suppression des DRONISEP et des CIO sont anticipées. Evidemment, les changements liés à l'information des élèves sur Parcoursup sont intégrés. Là encore, l'accumulation des tâches n'aide pas à la clarté.

Cet alourdissement des tâches est bien visible quand on compare les deux circulaires. C'est l'administration elle-même qui donne la preuve de ce dont les collègues se plaignent depuis des années. Pourtant, la rémunération reste la même !

Si certaines organisations dénoncent la création d'un statut de "petit chef" pour les professeurs principaux, nous ne voyons pas dans cette circulaire ce qui pourrait le laisser supposer. Au contraire, le professeur principal a beaucoup de responsabilités : il doit créer du lien entre de nombreux intervenants, il doit informer les familles, il doit faire des synthèses ; mais il dépend pour cela beaucoup de la disponibilité de ses collègues, sans pouvoir autre que de les solliciter.


Circulaire de 1993

Circulaire de 2018

Qu’en pense le

SGEN-CFDT ?

Désignation

Les professeurs principaux sont choisis par le chef d’établissement […].

Les professeurs principaux sont désignés par le chef d’établissement […] avec l’accord des intéressés […].

La nouvelle circulaire ouvre la possibilité de refuser d’être professeur principal. Mais les textes assurant aussi aux élèves le droit d’avoir un professeur principal, les chefs d'établissement devront en trouver un. Il est probable que cette possibilité ne soit finalement que théorique.

Coordination et suivi

Le professeur principal assure la coordination de l’équipe. Il fait régulièrement la synthèse de la situation de l’élève, en y associant le PSYEN, le CPE, l’élève lui-même et sa famille, éventuellement le médecin scolaire, l’infirmière et l’assistante sociale.

Le professeur principal favorise, pour sa classe, les liens entre les élèves, les représentants légaux, les professeurs, les CPE, les personnels sociaux et de santé, le PSYEN et l’équipe de direction.

Il est l’interlocuteur privilégié des familles.

La mission de coordination du travail d’équipe est exprimée dans un sens plus large, et sans marginaliser les personnels sociaux et de santé (en autorisant au passage l’infirmière et l’assistante sociale à être un infirmier et un assistant social, révolution !)

Conseil de classe

Le professeur principal effectue la synthèse des résultats et [la] présente en conseil de classe.

Le professeur principal, ou un représentant de l’équipe pédagogique le cas échéant, expose les résultats obtenus et présente une synthèse des conseils formulés par l’équipe.

La nouvelle circulaire semble permettre aux chefs d’établissement de déléguer le rôle de prof principal à un autre professeur en son absence. Quid de la rémunération de ce travail supplémentaire ?

Élèves à besoins particuliers

Le professeur principal concourt à la mise au point des soutiens individualisés et plus particulièrement des regroupements d’élèves les plus en difficulté.

Lorsque l’élève est concerné par des modalités spécifiques d’accompagnement tels qu’un plan d’accompagnement personnalisé (PAP), un projet d’accueil individualisé (PAI), un projet personnalisé de scolarisation (PPS), le professeur principal participe à l’élaboration des projets dans le cadre des réunions des équipes éducatives. Il peut par ailleurs suivre la mise en œuvre des stages de remise à niveau. Il peut être amené à coordonner un programme personnalisé de réussite éducative ou un contrat de réussite.

La circulaire reconnait le travail induit par la reconnaissance des besoins particuliers de certains élèves et la mise en place de dispositifs pour les accompagner. Sans réflexion sur la charge de travail ou la rémunération…

Orientation

Le professeur principal facilite l’élaboration par l’équipe pédagogique des synthèses nécessaires à la formulation des avis d’orientation. Il concourt au développement du dialogue entre les enseignants, le psychologue de l’Éducation Nationale, les élèves et leurs parents. Il participe à l’organisation de l’information sur les métiers et les voies de formation.

Le professeur principal a une responsabilité spécifique dans la mise en œuvre et le suivi des actions d’information et d’aide à la préparation progressive des choix d’orientation. Il contribue à la mise en œuvre des actions d’information, notamment en lien avec la région dans le cadre de ses nouvelles compétences en matière d’information sur les formations et les métiers. Il est chargé d’assurer la coordination et le suivi des actions en lien étroit avec l’ensemble des acteurs.

La description de la nouvelle circulaire prend en compte les évolutions actuelles sur le statut des PsyEN, des CIO et de la DRONISEP. Les DRONISEP passent sous la coupe des régions, et leur existance est remise en cause. Les CIO sont pour l'instant voués à disparaître ou à être déplacés dans les lycées. Le rôle des PsyEN n'est pas clair, certains voulant les renvoyer à un rôle strict d'expertise psychologique. Face à une région qui prendrait les rênes de l'orientation, le professeur principal reste le dernier rempart : les mots sont forts, quand on parle de « responsabilité spécifique »…

Au collège

Le professeur principal facilite le choix des élèves pour leurs options de classe de Seconde générale et technologique ou leurs spécialités de Seconde professionnelle.

Le professeur principal conduit des entretiens personnalisés d’orientation, [qui] sont inscrits le plus tôt possible dans l’année scolaire et à tout moment en fonction des besoins. Il est chargé de recueillir les demandes d’orientation des familles aux phases provisoires et définitive de la procédure et de leur présenter les propositions d’orientation émises par le conseil de classe..

 

 

Une fois les différents bilans renseignés dans le livret scolaire unique (LSU), le professeur principal veille à la bonne appropriation de ces bilans par l’élève et ses représentants légaux.

Le LSU, un nouvel outil : il faut bien désigner un responsable !!! On doit donc s’ attendre à ce que tous les professeurs principaux de collège aient rapidement une formation sur le LSU.

Au lycée général et technologique

Le professeur principal favorise l’information des élèves sur les voies de formation après le baccalauréat et en particulier sur les voies universitaires.

Le professeur principal contribue avec le PSYEN à donner aux élèves une information sur l‘enseignement supérieur, notamment sur les attendus des formations et sur le monde professionnel. Il participe à des actions spécifiques annuelles. En terminale, les professeurs principaux accompagnent l’élève dans ses demandes concernant les attendus des formations de l’enseignement supérieur, rédigent l’avis formulé sur les fiches d’orientation après concertation lors du conseil de classe de la première période, portent une appréciation sur les éléments caractérisant le profil de l’élève sur les fiches Avenir, réunissent les éléments qui permettent aux conseils de classe de se prononcer sur les vœux de poursuite d’études afin d’éclairer le chef d’établissement appelé à émettre un avis sur chacun de ces vœux.

Il y a deux fois plus de professeurs principaux en Terminale. Mais peut-être plus que deux fois plus de travail !

Au lycée professionnel

Le professeur principal apporte les informations nécessaires pour le choix des élèves sur l’insertion professionnelle ou la poursuite d’études. Il participe à la préparation, au suivi, à l’évaluation des périodes de formation en entreprise et à l’intégration de ces périodes dans l’enseignement dispensé.

Le professeur principal assure la coordination pédagogique entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel. Il veille à la coordination, sur le plan pédagogique, des périodes de formation en milieu professionnel : au sein de l’équipe pédagogique, il participe à la préparation, au suivi, à l’évaluation de ces périodes.

(Pour l’orientation vers l’enseignement supérieur, voir l’encadré sur le lycée général)

 

Rémunération

 

Chaque professeur principal perçoit pour accomplir cette mission, une indemnité correspondant à la part modulable de l'indemnité de suivi et d'orientation, le décret no 93-55 du 15 janvier 1993 en précise les modalités de répartition.

Un enseignant ne peut remplir qu'une seule fonction de professeur principal par année scolaire. Il n'y a qu'un professeur principal par division.

Cependant, pour l'année scolaire 1992-1993, il a été demandé aux recteurs de désigner des établissements particulièrement difficiles dans les académies d'Aix-Marseille, Créteil, Lille, Lyon et Versailles.

Dans ces établissements, il est prévu la désignation de deux professeurs principaux par division. Chacun d'entre eux perçoit la part modulable de l'indemnité de suivi et d'orientation.

La reconnaissance financière des fonctions de professeur principal se traduit par le versement de la part modulable de l'indemnité de suivi et d'orientation des élèves (Isoe), régie par le décret n° 93-55 du 15 janvier 1993 modifié.

Une seule part modulable peut être allouée par division, à l'exception des divisions des établissements classés sensibles et des divisions de terminale des lycées d'enseignement général et technologique et des lycées professionnels, où deux professeurs par division perçoivent chacun une part modulable.

Rien de nouveau. On passe de la "rémunération" d'une tâche à une "reconnaissance financière", mais le montant reste le même; malgré l'alourdissement des tâches reconnue par cette nouvelle circulaire.