Pour la semaine de 4.5 jours, mais il faut du temps pour se réunir

logo sgen cfdtCommuniqué de Presse du Sgen-Cfdt : visite du Recteur à Mézidon-Canon

Pour la semaine de 4.5 jours, mais il faut du temps pour se réunir

Le Sgen-Cfdt soutient la réforme des rythmes et se satisfait du premier bilan de sa mise en place à Mézidon-Canon. Si la réforme semble bien partie, ce n’est pas seulement parce que la collectivité y a consacrée des moyens. C’est aussi parce qu’elle a été préparée avec méthode, très tôt en 2013, en partenariat avec les représentants des parents et les enseignants. Mais il ne faut pas oublier pour autant les communes où la mise en place est plus laborieuse.

En effet, avec la réforme, le temps de l’enfant relève désormais de la collectivité (avec les activités périscolaires) en plus de la famille et de l’école. Si on ne parvient pas à créer un partenariat dans la construction et le suivi des projets, on ira à l’échec. Par exemple, on constate ici ou là que les animateurs et les enseignants n’ont pas toujours la même conception des règles que doivent respecter les enfants dans l’école. L’absence de partenariat entraîne confusion pour les élèves et mécontentement des adultes.

Là où on passera à 4.5 jours dans un an, certains n’ont encore entamé aucune réflexion. Or, ce n’est pas qu’une question de moyens. Certaines communes sont désemparées, ne savent pas quoi inventer. Il faut donc travailler de concert avec les enseignants et les familles pour monter des projets intéressants dans l’intérêt des enfants. Sans ce partenariat, il ne se passera rien ou on aboutira à des crispations délétères.

Sylvain Langlois

Responsable premier degré Calvados

SGEN-CFDT de Basse-Normandie