R.E.P : où en est-on ?

 

ZEPActe 1 :

Le 03 décembre, le Recteur annonce que, dans le cadre de la nouvelle répartition des REP,  la Basse-Normandie aura 4 REP de plus, dont 3 dans la Manche. Dans les faits, nos 3 REP supplémentaires correspondent à  :

  • entrée dans le dispositif : 4 collèges ruraux et les 19  écoles qui y sont rattachées
  • sortie du dispositif : collège Cachin et 3 écoles (Jaurès mat.et élém et Doisneau.)

Acte 2

: Suite à la mobilisation des personnels, la mairie de Cherbourg organise une rencontre avec le Dasen. Malgré les nombreuses interventions convergentes, le Dasen confirme la sortie de Cachin et des 3 écoles.

  • Oralement il s’engage à maintenir pendant 4 ans les moyens sur Jaurès et Doisneau (seuil, décharge et maître supplémentaire) ainsi que la prime mais pendant 3 ans.
  • Pour le Collège Cachin, son engagement oral est plus flou, la prime serait maintenue  3 ans et les moyens seraient conservés seulement en 2015 (ensuite, ils baisseraient progressivement).
  • Le Dasen considère que les écoles de La Polle et Fraternité, pourtant situées dans des quartiers sensibles, ne sont pas éligibles au dispositif REP car leur collège de rattachement n'est pas en en difficulté. Il prévoit de les accompagner dans le cadre des contrats “politique de la ville”, sans donner de précision sur cet accompagnement.

Acte 3

: Le CT Ministériel se réunit le mercredi 17 décembre et confirme la nouvelle carte des REP.

Acte 4

: La mairie de Cherbourg, (par l’intermédiaire de B. Cazeneuve)  obtient une réponse écrite de la ministre.

  • Doisneau et Jaurès :  les moyens maintenus sont ceux annoncés par le Dasen ; maintien pour 3 ans de l’indemnité et maintien pour 4 ans des seuils REP, de la décharge de direction, des moyens plus de maîtres que de classes.
  • La Polle et Fraternité : les moyens accordés (moyens que le Dasen avait évoqués mais pas précisés) seront  les mêmes que pour Doisneau et Jaurès mais sans l’indemnité.
  • Collège Cachin : en dehors du versement de l’indemnité pendant 3 ans, l’engagement est plus flou : le collège disposera “de moyens relevant des territoires de l’Education prioritaire”.

Commentaires :

Même si des réponses assez précises sont données pour le 1er degré, la lettre ministérielle reste ambigüe sur le maintien des moyens du collège Cachin.

Au delà de cette lettre ministérielle, il nous semble utile de formaliser localement ces engagements.

Les avancées obtenues sur les quartiers “politique de la ville” (La Polle, Fraternité) se limitent pour l’instant à ceux de la ville de Cherbourg. Pourtant 3 autres villes et  4 autres quartiers relèvent aussi de la “politique de la ville”. Bénéficieront-ils aussi de moyens équivalents ?