Rapport sur la filière du numérique éducatif : utile mais incomplet

Communiqué de presse de la fédération SGEN-CFDT

 

innovation_pedagogiqueUn rapport sur la filière du numérique éducatif vient d'être présenté. Conduit par les ministères de l'enseignement (scolaire et supérieur) avec les ministères de l'économie (finances et redressement productif), il s'inscrit dans une vision industrielle qui place au second plan les enjeux pédagogiques.

Ce rapport met néanmoins en lumière les promesses du numérique pour une refondation de l'École, et les freins réels ou fantasmés notamment administratifs. En particulier, il interroge la pertinence des espaces numériques de travail (ENT) et la stratégie d'équipement du ministère et des collectivités territoriales, "plus favorable aux méthodes où l'enseignant (l'établissement) – et non pas l'élève – est au centre des apprentissages."

Une annexe bien utile s'essaye à une typologie des ressources numériques. Les difficultés liées aux droits des éditeurs et les résistances à la notion de partage sont analysées sans toutefois déboucher sur des propositions concrètes.

Les programmes scolaires et les examens sont aussi pointés comme formatant la pédagogie et bloquant les usages participatifs qu'apporte la société numérique. Des paragraphes à méditer pour le futur CSP.

Pour le Sgen-CFDT, le manque le plus évident est l'impact du changement sur les conditions de travail des élèves et des personnels.