La rentrée 2021 dans la Manche se prépare actuellement avec le
retrait de 33 postes dans les collèges, une vingtaine dans les lycées généraux et professionnels, de 7 PE dans les écoles.
Le ministre Blanquer s’enorgueillit de na pas fermer les écoles en pleine pandémie
mais il ferme des classes à la rentrée prochaine.
Ces suppressions ne sont pas acceptables car dans les établissements les besoins sont immenses tant les écarts entre les élèves se sont creusés
depuis le début de la crise sanitaire.

Une telle saignée aura des conséquences importantes :
– Des effectifs plus nombreux par classe
– Des heures supplémentaires en surnombre que l’on ne peut plus absorber
– Des mesures de carte scolaire nombreuses et incertaines pour les réaffectations
– Un mouvement des personnels bloqué
– Des compléments de services encore plus nombreux (et parfois injustifiés si les HSA étaient transformées en heures postes)
– Un épuisement professionnel plus important
– Une démotivation voire une démobilisation des équipes
– La mise en péril des options, des dédoublements et des co-interventions


Mobilisons-nous le mercredi 17 février à 15h

A SAINT LÔ

devant l’Inspection Académique
et la préfecture

Plus que jamais, il faut des moyens
pour reconstituer les RASED, pour augmenter le nombre de remplaçants, pour assurer les inclusions, pour garantir la qualité du service public d’Education Nationale de la jeunesse et des sports
Imposons l’annulation des suppressions de postes dans la Manche

Télécharger le tract