Un groupe de travail s’est réuni mardi 13 octobre 2015 sur l’implantation des postes de chefs de travaux dans l’académie. Le SGEN CFDT y participait au nom de la représentativité au CTA, le SNPCT était également présent. La FSU et Sud bien qu’invités n’ont pas participé au groupe de travail. La CGT et FO ne sont pas représentatifs.

 

Le Rectorat propose de retravailler la carte des chefs des travaux qui n’a pas été rénovée depuis longtemps et notamment depuis la rénovation de la voie professionnelle. Le Rectorat propose donc d’attribuer un “poids” à chaque élève de première et terminale technique et professionnel en fonction de la charge de travail qu’ils représentent pour le chef des travaux. Les élèves de seconde hotellerie ont également été comptabilisés. D’autres critères ont également été pris en compte: la variété des spécialités, les niveaux de formation dans l’établissement et le statut de l’élève.

 

Secteurs de formation
HôtelierCoefficient 2
IndustrielCoefficient 2
SocialCoefficient 1,5
TertiaireCoefficient 1
Variété des spécialités
Entre 1 et 3 spécialitésCoefficient 1
Entre 4 et 6 spécialitésCoefficient 1,1
7 et plus spécialitésCoefficient 1,2
Niveaux de formation
Niveau VCoefficient 1,4
Niveau IV bac proCoefficient 1,2
Niveau IV bac technoCoefficient 1
Niveau IIICoefficient 1
Niveau IICoefficient 1
Niveau ICoefficient 1
Statut de l’élève
ApprentiCoefficient 1,2
ScolaireCoefficient 1
Certains enseignements d’exploration seconde et 3è prépa pro
informatique créations numériques, bio- technologie, sciences et laboratoire, sciences de l’ingénieur, création et innovation 
technologiques et création et culture designCoefficient 1
3è prépa proCoefficient 1

 

Le Rectorat a traité à part les EREA qui sont garantis d’avoir un chef des travaux. Plusieurs principes ont été retenus:

  • 1 chef des travaux par établissement (ou par site) maximum
  • plafonnement de 3 ETP de chef des travaux et assistant chef de travaux par établissement.

Le Rectorat souhaite que les assistants chefs de travaux soient davantage des chefs de travaux adjoints et nous a annoncé un recrutement sur profil des futurs assistants. Le SGEN CFDT n’y est pas opposé mais rappelle que la charge de travail actuelle ne permet que très rarement aux assistants d’effectuer des tâches autres qu’administratives. Cette nouvelle carte cible doit en tenir compte pour que les assistants chefs de travaux puissent exercer des fonctions de cadre A de la Fonction Publique qu’ils sont.

  • Effets de la carte cible limités à -1 ETP par établissement

C’est effectivement un minimum! Le SGEN CFDT n’envisage pas qu’un établissement puisse fonctionner sans chef de travaux.

 

  • Mise en oeuvre au fur et à mesure des vacances de postes, le rectorat ne souhaite pas générer de mesures de carte scolaire.

Le SGEN CFDT salue cette volonté du Rectorat.

 

Lors de ce groupe de travail, il a été signalé qu’un projet de circulaire ministériel prévoit d’intégrer les élèves de secondes de certains enseignements d’exploration qui seront également pris en charge par les chefs de travaux. Le Rectorat propose donc d’ajouter les élèves de seconde STI, Biotechno, Sciences et laboratoires CIT à la carte cible.Le SGEN CFDT a obtenu que soient intégrés à la carte cible les élèves de troisième prépa pro.

 

Le SGEN CFDT ne souhaite pas fragiliser des établissements par une position dogmatique du rectorat. Nous serons attentifs à toute situation particulière qui nécessiterait un assouplissement de cette carte cible.

 

Il est possible de faire de nouvelles propositions à ce projet avant le 15 novembre 2015. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques à l’adresse suivante: 2dcaen@orange.fr