Renvoi des confirmations de mutation : appliquez la bonne procédure (second degré)

Les informations contradictoires ou incomplètes envoyées hier par le rectorat de Caen au sujet des confirmations de mutations intra ont laissé de nombreux collègues dans l'embarras, voire les ont orientés dans de fausses directions. Même s'il est inutile de s'affoler, des filets de sauvetage existent (voir plus bas), le plus simple est quand même de faire les choses dans les règles.

Voici donc la procédure à suivre, selon les consignes données par l'administration (vous pouvez les retrouver ici), vérifiées vendredi auprès des services rectoraux :

1. Vous avez normalement reçu par mail votre confirmation écrite de mutation intra, avec vos voeux et vos barèmes. Votre établissement a été mis en copie.

2. Vous devez vérifier et corriger les informations (en rouge), puis signer. Si vous avez une imprimante et un scan, pas de problème. S'il vous manque l'un des deux, faites au mieux. On peut par exemple écrire directement sur un fichier pdf ; on peut aussi, si vous avez votre signature déjà scannée sur votre ordinateur, insérer celle-ci sur le fichier pdf (ce sera accepté). Si vous ne pouvez pas, inscrivez dans votre mail toutes les modifications à faire "en rouge / gras" ou précisez que vous validez votre confirmation en l'état et qu'il n'a aucune observations à y apporter. Ce message doit être adressé depuis le  mail académique ou le mail saisi dans I-Prof.

Pour les pièces jointes, vous pouvez prendre une photo claire de chaque pièce et la transmettre. Vous devez vérifier que la photo soit bien cadrée et bien lisible.

Si vous êtes complètement bloqué, joignez votre gestionnaire au rectorat (voir la liste ici). Renvoyez votre confirmation avec les éventuels pièces justificatives à partir de votre mail professionnel (en @ac-caen.fr ou @ac-normandie.fr) : on ne pourra ainsi pas nier que c'est bien vous qui avez renvoyé les documents. Si ce n’est pas possible, utilisez le mail que vous avez indiqué dans SIAM.

3. Vous devez ensuite renvoyer les documents (confirmation écrite et pièces justificatives) par mail seulement (et non pas par courrier postal) à trois adresses :
- la gestionnaire qui vous suit au rectorat (voir la liste ici) ;
- en copie cette adresse : dpe@ac-caen.fr
- en copie votre chef d'établissement (son adresse professionnelle ou l'adresse de votre établissement, voir ce qu'il utilise d'habitude).
Il est inutile de faire signer votre confirmation écrite par le chef d'établissement, il suffit juste de le mettre en copie de votre mail.
Tout cela au plus tard le 16 avril.

4. Les mails avec de lourdes pièces jointes sont parfois bloqués. Il faut donc s'assurer que tout a bien été reçu par le rectorat. Vous pouvez demander un accusé de réception, numéroter vos mails s'il y en a plusieurs, vous mettre vous-même en copie. Ou tout autre bonne idée.

5. Pour ne pas non plus créer du stress inutile, il faut savoir que deux "filets de sauvetage" sont prévus :
- les personnes dont le rectorat n'aurait aucune nouvelle après le 16 avril seront recontactées individuellement.
- du 15 au 31 mai, les barèmes et les voeux seront affichés sur SIAM. Il sera possible de discuter des erreurs avec les services du rectorat.
Vu la situation actuelle, il serait évidemment inacceptable que le rectorat pose des difficultés sur le renvoi de ces documents, que ce soit sur la forme (signature, envois multiples…) ou sur le délais. Nous veillerons à ce que la bienveillance proclamée officiellement par madame la rectrice soit véritablement appliquée.

 

Quelques explications

Les militants du SGEN (comme d'autres syndicats) ont pu constater des dysfonctionnements hier. De nombreux collègues étaient perdus et nous appelaient. En effet, des informations étaient contradictoires ou peu claires.
- Classiquement, les confirmations écrites sont renvoyées par le secrétariat des établissements. Cela ne pose habituellement pas de problème particulier.
- Sauf cette année, où le courrier est plus aléatoire, et surtout, il n'y a pas grand monde au rectorat pour le recevoir et le dépouiller ! Les collègues des services sont évidemment aux aussi en confinement chez eux et en "télétravail".
- une note de service a donc modifié le 30 mars le fonctionnement habituel, avec les instructions qui ont été redonnées ici.

- Cependant, les confirmations envoyées hier n'ont, elles, pas été modifiées en conséquence : il y est toujours indiqué qu'il faut envoyer la confirmation et les documents par courrier postal en passant par le secrétariat de l'établissement  !
- De plus, le mail accompagnant l'envoi des confirmations par le rectorat ne reprécisait pas la procédure particulière de cette année, renvoyant vaguement a "prendre connaissance des consignes [...] sur le site internet de votre académie dans la rubrique consacrée à la mobilité [rubrique qui après vérification n'existe pas !] et/ou sur I prof [où les bonnes informations sont à chercher parmi de nombreux liens au jargon peu explicite]". Aucun lien, aucune information précise n'est donnée.
-
Des chefs d’établissement, ne connaissant pas obligatoirement les nouvelles règles (ils ont eux aussi eu pas mal de travail ces derniers jours) ont renvoyé aux collègues des confirmations qu’ils avaient signées (ce qu’ils n’ont pas besoin de faire). Cela a rajouté à la confusion.
- Enfin, les adresses des gestionnaires du rectorat sont à chercher au fin fond de la note de service du mouvement (elle est accessible ici). Ce n'est jamais indiqué nulle part, il faut le savoir ! Et en plus, pour beaucoup de collègues, un "gestionnaire" est la personne qui s'occupe de la gestion financière d'un établissement, de la cantine, des voyages scolaires etc. Ce qui paraît évident quand on travaille au rectorat, ne l'est pas du tout quand on fait tranquillement son métier de prof, de CPE ou de PsyEN dans son école, son collège, son lycée ou son CIO.

Nous avons évidemment alerté le rectorat. Celui-ci envisage, “peut-être”, de faire un message aux collègues concernés, au mieux mardi prochain.

Les enseignants, les CPE, les PsyEN ont eu autre chose à faire ces dernières semaines que de devenir des spécialistes de la note de service académique sur les mutations intra (et de ses addenda).

Nous avons donc considéré qu'il était inutile de rajouter du stress en cette période qui en contient bien suffisamment, et qu’il y avait nécessité de prévenir les collègues rapidement.

Vous pouvez consulter notre portail sur les mutations intra sur ce lien.

 

mutations intra