Rifseep : une perte de temps

 

perte de tempsLe Rifseep, un nouveau régime indemnitaire qui touche dans l’Education nationale essentiellement les personnels administratifs, est en train d’entrer en application. La CFDT, comme la plupart des organisations syndicales, n’est pas satisfaite de ce nouveau système de primes, qui au mieux n’améliore pas la rémunération des personnels, et qui laisse une part croissante à l’évaluation de la performance individuelle.

Les discussions se mènent cependant au niveau de chaque comité technique pour une définition d’une cartographie du référencement des postes. C’est le cas dans notre région à l’Université et au rectorat.

Dans ce dernier, les discussions ne sont pas conflictuelles, mais le SGEN-CFDT, comme l’ensemble des organisations présentes au CT académique, a voté contre le projet présenté. Non pas pour protester sur les éléments présentés, mais parce qu’en fait, cela ne change quasiment rien à la situation actuelle.

Une perte de temps donc.