Résultats de l’enquête du SGEN-CFDT sur les trajets domiciles–travail

Sondage

L’enquête du SGEN CFDT Basse Normandie sur les trajets domicile/travail a suscité un grand intérêt auprès des personnels de l’Académie de Caen. Nous avons reçu près de 1400 réponses. Les collègues mentionnent très majoritairement des problèmes de fatigue, c’est ce qui ressort en premier bien avant les considérations financières.

Nous avons également été surpris du nombre important d’accidents de trajet et d’accidents de travail consécutifs à ces trajets domicile/travail. L’éloignement du lieu d’exercice épuise des personnels qui voient cette situation perdurer plusieurs années.

La très grande majorité des sondés sont titulaires de leur poste ou TZR et effectuent pour plus de la moitié d’entre eux plus de 25 kms par jour , 29% d’entre eux effectuent plus de 50 kms par jour.

A l’heure de la mobilisation pour un développement durable et un meilleur respect de l’environnement, la très grande majorité des déplacements se font en voiture particulière. Le co-voiturage reste une alternative trop souvent à la marge notamment par manque de prise en compte des possibilités de co-voiturage par les chefs d’établissement au moment des emplois du temps.

Les difficultés d’intégration sont très souvent évoquées par les collègues qui vivent loin de leur établissement : ils sont frustrés de ne pouvoir s’impliquer plus fortement dans la vie de leur établissement (conseil d’administration, conseil pédagogique…). En effet, 51 % des sondés passent plus de 45 mns dans les transports tous les jours ( 29% d’entre eux ont des déplacements qui dépassent une heure) et pour près d’un tiers d’entre eux, cette situation dure depuis plus de 5 ans.

Les relations avec les chefs d’établissement sont également parfois tendues, les personnels ayant le sentiment que leur situation personnelle n’est pas prise en compte, les emplois du temps prennent rarement en compte les trajets que doivent effectuer les personnels concernés.

Nous constatons également que les conditions de travail difficiles sont souvent concentrées sur les même personnels : TZR, poste partagé, éloigné du domicile et sans perspective de mutation à court ou moyen terme. Beaucoup de sondés évoquent un mal être à la fois au travail mais également dans leur vie personnelle et familiale qu’ils jugent parfois menacée.

Fort de vos réponses à ce sondage, le SGEN CFDT interviendra dans les instances (CAPA , CT et/ou CHSCT) pour revendiquer une prise en compte des conditions de travail difficiles engendrées par ces trajets domicile/travail. Nos revendications seront :
-  un emploi du temps adapté au temps de trajet important avec une prise en compte des horaires de train et une facilité pour les collègues de co-voiturer.
- une prise en charge des abonnements de transports mensuels et non pas uniquement annuels (Twisto à Caen par exemple)
- une bonification au mouvement intra en cas d’éloignement important pendant X années.
- une harmonisation des conditions d’hébergement en internat
- un respect de l’ « heure commune non limitrophe » et non pas une HSA pour les collègues qui le souhaite.
- des remboursements de frais de déplacement pour les stagiaires qui effectuent souvent de nombreux kilomètres et qui ne déménagent pas pour 10 mois.