UN CONSEIL SUPÉRIEUR POUR LES PROGRAMMES

programmesIl a été installé ce jeudi 10 octobre par le ministre Vincent Peillon. Les missions qui lui sont confiées sont "d’émettre des avis et formuler des propositions" sur "la conception générale des enseignements dispensés aux élèves", "le contenu du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et des programmes scolaires"; "la nature et le contenu des épreuves des examens" et "la nature et le contenu des épreuves des concours de recrutement d’enseignants".

Dans le décret précisant son fonctionnement, il est notamment spécifié qu’ « il rédige une charte des programmes qui précise la procédure d'élaboration des programmes, notamment les modalités de consultation des enseignants et des usagers ». Associer les professionnels est une volonté du ministre ; il faut maintenant concrétiser ce projet.

Un des premiers sujets sur lequel le conseil supérieur devra statuer est la note de vie scolaire, ardemment contestée, le conseil supérieur de l’éducation ayant voté à 58 voix (sur 61) pour sa suppression le mois dernier.