CAPA PLP du 25 juin : hors classe, classe exceptionnelle et échelon spécial

 

La première partie de la CAPA a porté sur les avancements hors classe de l’année 2019 : 342 collègues étaient promouvables pour seulement 59 promus.

Le but du PPCR est que les enseignants fassent un déroulé de carrière sur au moins 2 grades : classe normale et hors classe, pour cela les enseignants doivent avoir une carrière complète, pour ceux qui n’ont pas une carrière complète il est possible de na pas accéder à la hors classe avant la retraite ce qui est très dommage !

Pour être dans la liste des promouvables, il faut être au moins depuis 2 ans au 9éme échelon de la classe normale (voir le détail ici)

Pour les agents qui ont eu leur rendez-vous carrière en 2018, il ne reste plus que l’appréciation du recteur dans les documents de travail,. Cette appréciation reste donc jusqu’au passage hors classe :  les collègues restent ainsi longtemps avec cette appréciation, il faut être très vigilant au moment de ce troisième rendez-vous de carrière et ne pas le “rater”.

59 collègues ont donc été promus, la moyenne d’âge de passage est de 50 ans, 2 agents ont été remontés dans la liste en raison de leur départ en retraite proche, ce qui fait que deux collègues plus jeunes et classés plus haut dans la liste ne passeront pas cette année.

Nous avons évoqué aussi les congés de formation : 3 collègues sur 5 sont en Gestion administrative, ce qui prépare la reconversion de ces personnels qui vont être impactés par les fermetures de sections (voir ici).

Nous avons ensuite étudié les passages en classe exceptionnelle. Nous pouvions faire passer 33 collègues du vivier 1 et 12 collègues du vivier 2. Seulement 6 collègues étaient promouvables au titre du vivier 1 pour 33 promotions possibles. Le vivier 1 continue donc à se vider trop vite ! Les règles pour pouvoir postuler au vivier 1 se sont pourtant nettement assouplies, il ne faut pas hésiter à candidater !!!

Pour pouvoir candidater à la classe exceptionnelle, les collègues doivent être au troisième échelon de la hors classe et justifier de 8 ans dans des missions particulières :

-éducation prioritaire (même les dispositifs avant 1990) ;

- enseignement supérieur ou classe préparatoire;

- formateur académique (même avant l’existence du CAFFA) ;

- tutorat de personnel enseignant stagiaire.

Pour le vivier 1 : 5 Candidats sur les 6 proposés ont donc été promus car le 6éme candidat n’a pas donné satisfaction dans la mission qui lui a permis de candidater à la classe exceptionnelle.

Pour le vivier 2 : 12 promus pour 196 promouvables, une personne a été remontée pour le passage en raison de la retraite prochaine d’un autre candidat (qui n’aurait donc pas bénéficié de sa promotion) et pour avoir une égalité homme –femme.

 

Pour l’échelon spécial de la classe exceptionnelle : 3 personnes sont promues, les premières du classement.

 

Félicitations à tous les collègues promus en ces temps de réformes difficiles !