Création d’une DAFPIC régionale : compte-rendu de l’audience avec le recteur.

Normandie

Le SGEN-CFDT a été reçu vendredi 20 mai par le recteur de Caen, accompagné de la Secrétaire générale, du DAFCO et du DAET de l’académie de Caen.

Nous avions prévu de l’interroger sur un certain nombre de points (voir ici).

Voici les informations que nous avons obtenues :

Réseaux d’établissements de formation

Il s’agit de l’extension des réseaux déjà existants dans l’académie de Rouen. Les établissements de l’académie de Caen s’y agrègeront.

Ces réseaux ne donnent pas toute satisfaction pour l’instant en Haute Normandie, et leur pilotage sera modifié. Ils seront dirigés chacun par un chef d’établissement,, un inspecteur et un membre du monde économique et social. Le SGEN-CFDT a soumis l’idée que ce dernier pourrait être désigné en lien avec le CESER.

Le recteur est conscient que si on ne veut pas que ce système devienne une usine à gaz. Chaque établissement choisira un  réseau dans lequel il sera pleinement investi et se mettra en lien avec un réseau "relai" pour donner ou recevoir des infos sur les autres réseaux. L'échelle du BEF semble pertinente... ce qui laisse penser que chaque BEF est présent dans tous les réseaux...

.

Mobilité géographique et fonctionnelle

Le refus de mobilités imposées concernant les personnels des DAFCO et DAFPIC actuelles a été réaffirmé par le recteur. Celui-ci n’a par contre pas nié qu’il y aurait des mobilités fonctionnelles. Toutefois, celles-ci seront négociées et faites dans le cadre des compétences des personnels.

Le cadre et le rythme de la fusion des DAFCO et DAFPIC actuelles vers une DAFPIC régionale.

Pour le recteur, la fusion ne sera pas effective au 1er septembre prochain. Il est prêt à donner du temps aux personnels pour que les choses se fassent correctement et efficacement. La seule limite est que l’organisation doit rester opérationnelle vis-à-vis des partenaires.

Pour l’instant, rien n’est décidé. Une réunion le 13 ou le 14 juin avec tous les personnels des actuelles DAFCO et DAFPIC donnera des axes qui se veulent peu contraignants. Ensuite, des groupes de travail seront rapidement mis en place, associant largement les personnels aux solutions qui pourront être trouvées.

Le SGEN-CFDT a proposé que l’année prochaine s’organise en trois périodes grossièrement de 3 mois, associant sur chaque filière un CFC de chaque académie en binôme. Pendant l’automne, un recueil d’infos serait fait, avec des propositions d’organisation. Pendant l’hiver, une phase de test serait conduite. Les décisions définitives viendraient ensuite durant le printemps. Cela laisserait un an pour se structurer, avec une hiérarchie qui laisserait la main à ses personnels.

Le recteur ne s’est pas montré hostile à ce schéma. Il a lui-même dit privilégier l’harmonisation à l’homogénéisation. Il a aussi indiqué vouloir prendre ce qui était le plus pertinent dans chacune des organisations actuelles.

Cependant, pour lui, il est prématuré d’associer les personnels avant les annonces de mi-juin. Nous lui avons indiqué que c’est ce qui se faisait actuellement sur Rouen.

Le SGEN-CFDT est à plusieurs reprises intervenu pour expliquer que les personnels devaient être associés le plus possible aux décisions d’organisation, aujourd’hui et demain, et que le mode de gestion des CFC DAFCO pouvait engendrer des souffrances et du stress.

Une décision semble déjà actée cependant. Le futur DAFPIC n’aura pas d’adjoint faisant fonction de DAFCO et de DAET, mais il sera assisté de deux adjoints, l'un à Caen, l'autre à Rouen qui exerceront des missions sur l'ensemble du territoire de la région académique.

GIP

Confirmation là encore des annonces déjà faites : il y aura deux GIP. Ils ne seront cependant pas dirigés par le futur DAFPIC.

Le SGEN-CFDT a expliqué au recteur qu’il redoutait que ces GIP soient dirigés par un chef d’établissement, ce qui risquerait de générer des difficultés de fonctionnement. Le recteur a indiqué qu’il était d’accord avec cette analyse.

Cellule d’ingénierie pédagogique

Annoncée dans un courrier par le recteur, elle servira en fait à répondre aux appels d’offre.

Gestion des personnels et instances

Les différences instances de gestion resteront académiques : Commission consultative des CFC, CAPA pour les certifiés et les PLP, Commission consultative paritaire pour les contractuels. Les personnels restent affectés à une académie et ne peuvent en changer qu’à leur demande.

De même, les instances où siègent les représentants du personnel (CCAFCA, Comité académique de suivi de la réforme des GRETA) restent académiques.

Evidemment, pas de changement dans la structure des GRETA qui ne sont pas concernés par le processus de création de la DAFPIC régionale.

CFA

Questionné par le SGEN-CFDT, le recteur a annoncé que la création d’une DAFPIC unique ne fait pas envisager pour l’instant de fusion des deux CFA haut et bas normands.

Le recteur s’est voulu rassurant lors de cette audience. Il faudra attendre les annonces du 13 ou 14 juin et la mise en place des groupes de travail pour voir si ces paroles seront suivies d’effets. Le SGEN-CFDT reste évidemment vigilant et interviendra si nécessaire pour rappeler les engagements.

Vous pouvez entrer en contact avec nous sur ce mail : bassenormandie@sgen.cfdt.fr