CLIC SGEN BASSE NORMANDIE du 24 février 2014 open

logo clicBonjour,

Les anciens clics open sont sur le site du SGEN Basse-Normandie

Le SGEN, c'est la CFDT dans l'Education

Adhérer

 

Au sommaire :
Carrière

- Mutations inter et intra
- Note administrative
- Hors-classe
- Congés formation

Syndicat :

- Délégations au rectorat pour la DHG des lycées le 26 février à 14h.
- Congrès du SGEN BN

Métiers :

- Postes CPE
- Statut des enseignants du Second degré.

Carrière :

Mutations inter : Les barres provisoires ont été publiées par le SGEN-CFDT. Ces barres sont provisoires, il y a donc un risque (ou une chance, selon le cas), qu'elles soient modifiées à la marge. Pour être prévenu des résultats définitifs dès la fin des commissions, il n'y a qu'un moyen : avoir fait une fiche sur SGEN+.

Mutations intra :  Les mutations intra commencent le 19 mars (voeux jusqu'au 3 avril). Le SGEN-CFDT organise une réunion de présentation des mutations intra au Grand amphi de l'ESPE de Caen (ex-IUFM) ce mercredi 19 mars, ouvert à tous.
Les adhérents peuvent prendre rendez-vous avec des élus du SGEN pour des conseils personnalisés (envoyer un courriel à  2dcaen@orange.fr).

Contestation de note administrative : Il reste jusqu'au 28 février pour contester sa note administrative. Attention, il faut avoir soit déjà contesté sa note en janvier, soit être victime d'une modification de note par le rectorat.

Hors-classe : Pour les certifiés, PLP et CPE, la date limite de contestation des avis donnés par les chefs d'établissement et les inspecteurs est le 26 février. Les éventuels changements devront se faire à partir du 28 février.
Pour les agrégés, la date limite de contestation des avis est le 27 février.

Congés formation : Pour les enseignants, COP et CPE, le groupe de travail rectoral aura lieu le mercredi 26 février après-midi. C'est lors de ce groupe de travail que sont dans les faits distribués les congés formation disponibles.
Merci à ceux qui ne l'ont pas encore fait de nous transmettre leur dossier s'ils veulent être suicis par le SGEN-CFDT.

Syndicat :

Mobilisation des lycées le 26 février
Le ministère a donné comme priorités pour les implantations de postes à la rentrée 2014 les écoles primaires et les collèges. Cela amène pour les lycées à une baisse de 13 postes ("compensées" par l'équivalent en HSA) malgré une augmentation du nombre d'élèves.
Le SGEN-CFDT a demandé que le ministère définisse des priorités, et donc nous ne contestons pas que celles-ci soient données globalement. Cependant, chaque établissement peut avoir des caractéristiques particulières à faire valoir pour l'attribution de sa DHG. Les chefs d'établissements et le rectorat en discutent, mais il y a parfois besoin que les personnels viennent les présenter par eux-mêmes.
Aussi, nous appelons dans le cadre d'une large intersyndicale les collègues des lycées à venir en délégation au rectorat de Caen le 26 février à partir de 14h pour présenter leurs arguments directement à l'administration rectorale.

Métiers

CPE : une politique académique "à la petite semaine".
L'académie de Caen avait gagné 3 postes de CPE l'année dernière, et 7 postes cette année. Et ce après une disette de nombreuses années alors que l'académie de Caen est notoirement sous-dotée. Les 3 postes de l'année dernière ayant été provisoirement attribués aux stagiaires, ils devaient avec les 7 nouveaux être implantés pour l'année prochaine. 10 en tout donc.
Patatras ! En début de groupe de travail sur le sujet jeudi dernier, le rectorat annonce piteusement qu'il s'est trompé, qu'il n'y en fait que 7 postes, et que 5 parmi ceux-là sont déjà consommés ! Il reste donc deux postes à implanter. Sacré déperdition !
De plus, comme l'année dernière, le rectorat est tenté de gérer des difficultés ponctuelles dans un établissement en y attribuant un poste de CPE, alors même qu'un barème académique existe et est ignoré.
Mauvais choix faits par les responsables académiques ... qui ne sont pas assumés car depuis nous avons changé de recteur, de secrétaire général, de directeur de cabinet et et de secrétaire général adjoint ! Incapacité de l'organisation ultra-majoritaire chez les CPE  (SNES-FSU) à peser sur les choix : dénoncer les dysfonctionnements sans proposer des solutions, lancer des incantations revendicatives, la méthode a ses limites !
Pourtant, le métier de CPE est plus que jamais indispensable, et les personnels méritent autre chose : une vraie politique d'éducation dans les établissements.